PSYCHANALYSE ACTUELLE

Actuel de la psychanalyse 

« Le présent est un instant qui a de la chance »

 SÉMINAIRES DE PSYCHANALYSE ACTUELLE 2023 - 2024

_____________________________


INCIDENCES DU CONTEMPORAIN ET SUBJECTIVATION


Psychanalyse actuelle, association fondée 1987, propose de faire cette année, un mercredi par mois, à L’ENS, 45 rue d’ULM des soirées sur le thème « Rester particuliers ».

Elsa GODART, Simone WIENER, Annette WIEWIORKA, Bertrand LECLAIR, Lysiane LAMANTOWICZ, Laurie LAUFER, Benjamin LEVY et Isabelle FLOCH ont accepté, un mercredi par mois, d’octobre à mai, de partager leurs réflexions sur le sujet.


Séminaire Mensuel Ouvert à tous

1ere réunion le 18 octobre 2023, jusqu’à Mai 2024, un mercredi par mois,

à l’ENS, Salle Cavailles, de 21h à 23h

45 rue d’Ulm 75005 Paris 




Rester particuliers



Il y a le singulier, qui ne concerne qu'un seul sujet. Il y a l'universel, qui concerne tout le monde. Et puis, il y a le particulier, qui en concerne certains : quelques-uns, jamais tous, et jamais un seul.


Ce qu'en psychanalyse on nomme le symptôme est un « truc » particulier. À la croisée de l'intime et du collectif, un symptôme concerne davantage qu'un sujet unique : il ne se contente jamais d'être singulier. Pour autant, chaque symptôme échoue aux portes de l'universel, parce qu'il ne parle jamais à tout le monde.


Rester psychanalyste signifie demeurer particulier. Coller à ce qui ne concerne que quelques-uns. Ni un seul, ni tous.


Bien sûr, chacun peut sortir de l'analyse pour aller voir ailleurs : partir de la particularité du symptôme et se diriger vers la singularité absolue qu'expriment au mieux  la poésie, la littérature. Là, on trouve la voix unique, irremplaçable du sujet aux prises avec ce qui rend son expérience irréductible à toutes les autres. Ce singulier-là est inimitable.


Chacun peut aussi sortir de l'analyse pour se diriger vers l'universel : on part de la particularité du symptôme pour se diriger vers la philosophie, parfois vers la politique ou la science, qui aspirent à parler de tous et à tous. Cet universel-là est nécessaire pour donner de la cohésion aux grosses machineries étatiques et théoriques. Il possède des traits dogmatiques, mais son existence est intéressante en ceci, qu'elle est suspendue au-dessus du vide : l'abstraction universelle trouve le néant en son centre.


N'en demeure pas moins vrai que, ni au cœur du singulier ni sous l'étendard de l'universel, c'est bien dans la dimension du particulier que l'on demeure lorsqu'il est question de psychanalyse. Entre l'intime et le collectif, rester analyste, c'est toujours une histoire particulière.



DISCUTANTS des REUNIONS de l’ANNEE : 

Lysiane Lamantowicz - Benjamin Levy - Jean-Jacques Moscovitz -

Maria Landau - Annie Staricky - Valérie Marchand - Françoise

Moscovitz - Muriel Aptekier - Nathalie Moshnyager – Hélène Godefroy



En présentiel ou par zoom

Les personnes souhaitant assister au séminaire en présentiel sont priées de confirmer leur présence au moins 24h à l’avance à l’adresse suivante : mrhizlaine@gmail.com . C’est une exigence de l’ENS suite à des questions de sécurité

Le lien Zoom peut être obtenu en écrivant à : mrhizlaine@gmail.com

Séminaire mensuel


LE MERCREDI 28 FEVRIER 2024   

NOUS RECEVONS :

Annette WIEWIORKA

TITRE :

Histoire, psychanalyse, quels liens face à l’actualité, question à la subjectivité contemporaine.

 

ARGUMENT :

EN QUOI l’histoire dont l’objet est l’étude des hommes dans le passé est-elle notre contemporaine ? Et comment le monde dans lequel nous vivons affecte notre travail d’historienne ? Quelle place le « je » tient-il désormais dans une discipline habituée à dire « nous » ?


J’aborderai ces questions en usant des questions que je me suis posée dans mon propre travail, mais aussi en jetant un coup d’œil aux multiples écritures du passé qui est mon champ : récits, romans, bandes dessinées, documentaires….

 

PRÉSENTATION D‘ANNETTE WIEWIORKA  :

Annette Wieviorka, née le 10 janvier 1948 à Paris, est une historienne française, spécialiste de la Shoah et de l'histoire des Juifs au XXᵉ siècle depuis la publication en 1992 de sa thèse, Déportation et génocide : entre la mémoire et l'oubli, soutenue en 1991 à l'université Paris-Nanterre. Elle est directrice de recherche honoraire au CNRS, vice-présidente du conseil supérieur des archives. Elle a publié de nombreux ouvrages sur la mémoire de la Shoah ou l’histoire du communisme. Elle a dernièrement publié Mes années chinoises, récit de sa vie dans la Chine de Mao, et Tombeaux, (autobiographie de ma famille) qui a obtenu le prix Femina essai 2022. 


*****


DISCUTANTS des REUNIONS de l’ANNEE : 

Lysiane Lamantowicz - Benjamin Levy - Jean-Jacques Moscovitz -

Maria Landau - Annie Staricky - Valérie Marchand - Françoise

Moscovitz - Muriel Aptekier - Nathalie Moshnyager – Hélène Godefroy

*****

Contribution libre. Une cagnotte en ligne permet de contribuer aux divers frais d’organisation - montant suggéré 10€ par personne et par séance -cliquez ici.

Autres modalités de paiement, cliquez ici

 

_________________________________________________________________________________

Le colloque a lieu à l'École Normale Supérieure

Salle Cavaillès

45 rue d'Ulm, Paris 5e

_______________________________________________

Inscriptions directes cliquez ici

Le lien Zoom peut être obtenu en s’inscrivant auprès de Rhizlaine Messaoudi : mrhizlaine@gmail.com

 

*****

Pour adhérer à psy actuelle, s'adresser à Muriel Aptekier : muriel.aptekier@orange.fr

Adhésions et contact : cliquer ici

Administration : mrizlaine@gmail.com


* * *

Infos auprès des organisateurs du séminaire

Jean-Jacques Moscovitz (psychanalyste, psychiatre) - 06 16 29 51 89 - jjmoscovitz@gmail.com

Benjamin Lévy (enseignant, psychanalyste, psychologue) - 06 47 52 80 10 - benjamin.levy@outlook.fr

* * *

Psychanalyse Actuelle est sur Facebook