LE REGARD QUI BAT. . .

C'est l’apport réciproque entre des cinéastes, leurs œuvres et des psychanalystes

Une fois par mois a lieu la projection d’un film suivie d’un débat entre spectateurs, cinéastes, psychanalystes, philosophes, historiens…


PROJECTION SUIVIE D'UN DÉBAT

Vendredi 1 février 2019 à 20H30

Cinéma Les 3 Luxembourg
67, rue Monsieur-le-Prince 75006 Paris

La Bête Humaine
réalisé par Jean Renoir - FRANCE - 1938

Soirée organisée en écho avec l'exposition " Renoir père et fils " au musée d'Orsay

Rencontre avec notre invité : Marcos Uzal, critique de cinéma et responsable de la programmation cinéma à l'auditorium du Musée d'Orsay. 
Débat animé par : Jean-Jacques Moscovitz, Fred Siksou, Vannina Micheli-Rechtman, Françoise Moscovitz, Christine Laurent, Catherine Erman...

synopsis : Témoin d’un meurtre commis par Roubaud, chef de gare au Havre, Jacques Lantier, mécanicien de locomotive, devient l’amant de Séverine, la femme de l’assassin. Ce secret les rapproche et Séverine incite Lantier à tuer Roubaud qu’elle déteste. Mais Lantier souffre d’un terrible mal qui l’empêche de vivre ses passions amoureuses...
.
l'avant-propos de Jean-Jacques Moscovitz : ... « À certaines heures, il la sentait bien cette fêlure héréditaire. Il en venait à penser qu’il payait pour les autres, les pères, les grands-pères qui avaient bu... Les générations d’ivrognes dont il était le sang gâté. Son crâne éclatait sous l’effort, dans cette angoisse d’un homme poussé à des actes où sa volonté n’était pour rien, et dont la cause en lui avait disparu », extrait de l’ouvrage La Bête humaine d’Émile Zola publié en 1890 et mis en exergue du film par Jean Renoir en 1938. Au cœur d’une magnifique histoire d’amour inoubliable entre Séverine (Simone Simon, et Jacques Lantier (Jean Gabin), les pulsions d’amour sont liées à celles de destruction . Qui s’expriment à l’instar d’une fameuse actrice, Lison, la locomotive et son immense puissance. Le cinéma de Renoir sait amplifier nos aspirations d’amour et aussi de violence générée dans des processus de transmission entre générations. Là où les fautes des pères se répètent dans les crimes des fils. Là l’interdit au meurtre est levé. Dégâts assurés. Et pour le restaurer se nouent la littérature et son art de la narration, le cinéma et son discours-images, ses gros plans sur les visages, la psychanalyse et son rôle émancipateur du lien psycho-sexuel à autrui. La politique au quotidien de nos jours peut alors s’en retrouver allégée de la violence qui nous assaille. »...

Renoir père et fils : Peinture et cinéma - Exposition au Musée d'Orsay du 6 novembre 2018  au 27 janvier 2019 
L'exposition veut explorer le dialogue fécond et parfois paradoxal entre un père, Pierre-Auguste Renoir, et un fils, Jean Renoir, entre deux artistes, entre peinture et cinéma. Les points de contact entre l'oeuvre du cinéaste et du peintre vont au-delà d'un jeu d'influence et de transposition...