Séminaire À PSYCHANALYSE ACTUELLE 2017 - 2018

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

Réunions le 2ème ou le 3ème mardi à 21h 

OUVERT À TOUS 

Séminaire animé par

Jean-Jacques Moscovitz, psychiatre et psychanalyste

Benjamin Lévy, psychanalyste, enseignant, ancien élève de l’ENS

RÉUNION LE MARDI 21 NOVEMBRE 2017 À 21H

À L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS (Voir à l’entrée et schéma joint)

PIERRE MARIE

Psychanalyste

" Impacts des usages sur la subjectivité " 

Discutants : Benjamin Lévy et Marco Isaia (psychanalyste)



PREMIÈRE RÉUNION LE MARDI 17 OCTOBRE 2017 À 21H

À L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

DANS LA SALLE DES RESISTANTS (Voir à l’entrée et schéma joint)

EXPOSE DE BERNARD TOBOUL

psychanalyste (01 43 25 67 39) 

« Quand Freud parle de l'actuel, que peut-on en saisir en prenant la chose à partir de la jouissance ? » 

discutants

Benjamin Lévy et Jérémie Clément


REUNIONS DE L’ANNEE 2017

Sont invités à intervenir


Le cartel « RSI et contemporain »

Composé de : Claude-Noële Pickmann, Olivier Douville, Marcel Drach, Françoise Moscovitz, Bernard Toboul, Andrée Lehman, Jean-Jacques Moscovitz…

Discutants : Maria Landau, Catherine Guillome, Valérie Marchand, Michelle Hodara, Barbara Didier-Hazan…


Dates à retenir

21 novembre; 19 décembre; 16 janvier; 20 février; 20 mars; 17 avril; 15 mai; 19 juin

(Seront précisées les dates coïncidant avec les vacances de février et d’avril)

 

Psychanalyse Actuelle sur Facebook


POUR PROPOSER UNE INTERVENTION VEUILLEZ CONTACTER

B.Lévy, 06 47 52 80 10 benjamin.levy@outlook.fr ou J.J. Moscovitz 0616295189 jjmoscovtz@gmail.com




SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

OUVERT A TOUS

LACAN FREUD ET NOUS (…et de quelques autres…)

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

(Quels impacts au registre du lien entre analystes)

Réunions les mardis 2ème ou 3ème du mois en 2017

Jean-Jacques Moscovitz, psychiatre et psychanalyste

Benjamin Lévy, psychanalyste, enseignant, ancien élève de l’ENS,

LE MARDI 20 JUIN 2017 À 21H À L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

Amphithéâtre Dussane

Un regard freudien sur l’actualité

Trump, Poutine, Xi Jinping, Erdogan

Les Nouveaux Conservateurs : politique et narcissisme 

Deuxième conférence de

Émile H. Malet

Directeur de la Revue Passages et de l’ADAPes

Auteur de « Freud et l’homme juif » (Campagne Première)

« Des traits (…) qui pourraient être mis au compte du délire des grandeurs, une surestimation de la puissance de leurs souhaits et de leurs actes psychiques, la "toute puissance des pensées", une croyance à la force d’enchantement des mots, une technique envers le monde extérieur, la "magie" qui se révèle être l’application conséquente de ces présuppositions mégalomaniaques. » Ce diagnostic psychologique du docteur Freud date de plus d’un siècle, il a été écrit (fin 1913) à la veille de la première guerre mondiale, prélude à une décomposition morbide de l’Europe. Le savant viennois a déjà publié l’essentiel de sa clinique psychanalytique, c’est alors l’anthropologue, l’observateur politique au sens aristotélicien qui poursuit son œuvre avec une acuité inouïe sur les événements qui se déchainent et vont troubler le sommeil des Européens. Ces considérations freudiennes pour introduire le narcissisme sont des observations qui s’appuient sur des « conceptions de la vie d’âme des enfants et des peuples primitifs ». Ces constats sont tout à fait d’actualité si l’on se penche sur les bouleversements du monde et ceux qui ont la charge de le gouverner. Et notamment des nouveaux conservateurs : Poutine, Trump, Erdogan et Xi Jinping, en train de bousculer la géopolitique et les relations internationales. 

Discutants :

Jean François Allilaire, Professeur de Psychiatrie, membre de l’Académie de médecine.

Chantal Chawaf, romancière

Marc de Sauvejunte, psychiatre et psychanalyste

Francesca Salvarezza, philosophe


SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

OUVERT A TOUS

LACAN FREUD ET NOUS (…et de quelques autres…)

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

(Quels impacts au registre du lien entre analystes)

Réunions les mardis 2ème ou 3ème du mois en 2017

Jean-Jacques Moscovitz, psychiatre et psychanalyste

Benjamin Lévy, psychanalyste, enseignant, ancien élève de l’ENS,

A L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

LE MARDI 16 MAI 2017 À 21H À L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS (Voir à l’entrée et schéma joint)

François Ardeven

psychanalyste (06 88 46 40 56)

Joyce, via Derrida, ou la mère de lecture

Argument : Du lisible à l'illisible, voilà comme apparaît le plus souvent la trajectoire des œuvres de James Joyce. Des Épiphanies, des Gens de Dublin à Finnegan's wake, la lettre semble s'autonomiser, s'isoler, se délier du symbolique. Jouissance de l'équivoque qui place paradoxalement le texte presque hors-sens. Au contraire de la psychanalyse qui cherche sans cesse l'équivoque pour casser le symptôme (le Un du symptôme) pour révéler un autre sens derrière le sens et relier la jouissance à une chaîne signifiante plus commune, en somme la mettre à la terre, Joyce excelle à la faire jaillir sans cesse dans le ciel étoilé de Finnegan's wake. Il reste pourtant encore du lisible dans l'illisible. Et il y avait sans doute déjà de l'illisible dans le lisible. La psychanalyse est à sa façon aussi dans le pli de ce chiasme.Chez Joyce, c’est Ulysses le mitan. C'est dans Ulysses que je chercherai la focale de l'inscription minimale qui maintient envers et contre tout la lisibilité. Cette focale, Jacques Derrida l'appelle Khôra. Quelle est cette mère de lecture ? Voyons voir…


PROCHAINES RÉUNIONS

Sont annoncés les intervenants suivants

Mardi 20 juin, date à préciser : Emile H. Malet
2ème conférence : "Regard freudien sur l'actualité"

en octobre, date à préciser : Bernard Toboul
Sur le thème, "Qu'est-ce que l'actuel"

SONT SOLLICITES
Maria Landau, Catherine  Guillome, Valérie Marchand, Michelle Hodara, Barbara Didier-Hazan, et d’autres… 

POUR PROPOSER UNE INTERVENTION VEUILLEZ CONTACTER

B.Lévy, 06 47 52 80 10 benjamin.levy@outlook.fr ou J.J. Moscovitz 0616295189 jjmoscovtz@gmail.com


SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

OUVERT A TOUS

LACAN FREUD ET NOUS (…et de quelques autres…)

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

(Quels impacts au registre du lien entre analystes)

Réunions les mardis 2ème ou 3ème du mois en 2017

Jean-Jacques Moscovitz, psychiatre et psychanalyste

Benjamin Lévy, psychanalyste, enseignant, ancien élève de l’ENS,

A L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

LE MARDI 18 AVRIL 2017 À 21H À L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS (Voir à l’entrée et schéma joint)

Emmanuel Brassat

philosophe

Argument : Selon différents auteurs, nous serions les contemporains d’une crise de civilisation, une expression qui fait écho aux analyses socioculturelles de Freud sur le malaise dans la culture, publiées en 1930. Les éléments qui semblent faire crise dans le vécu social commun sont effectivement nombreux et c'est devenu un poncif que de l'affirmer et de s’en montrer inquiet. Dans une perspective d’abord descriptive, ils portent à la fois sur les formes politiques et sociales institutionnelles, l'organisation économique, les dispositifs culturels, les connaissances, le rapport à l'environnement physique et au vivant. Néanmoins, parler de crise de civilisation présuppose de définir ce que l'on entend à la fois par crise et par civilisation. Dans le cadre de la mondialisation, plusieurs phénomènes de portée sociale ample semblent se déployer et se poursuivre : sécularisation religieuse, essor des nouvelles technologies et de l'informatisation, hégémonie de l'économie capitaliste, effondrement des grands récits de l'émancipation. Chacun de ces aspects doit se voir interrogé dans ses conséquences majeures, telles qu'elles furent analysées par le philosophe J-F Lyotard dès 1979 dans son livre La condition postmoderne. Ils participent à plusieurs aspects de la crise actuelle que l'on peut encore caractériser, cette fois plus philosophiquement, comme la triple crise de la légitimation, de la représentation et de l'individuation. Une telle crise se traduit encore par des affects de crise, éprouvés individuellement et collectivement et que l’on peut relever dans le vécu global. Par ailleurs, des psychanalystes observent l’émergence de ce qui a été appelé une nouvelle économie psychique et qui serait déterminée par l’extinction de l’ordre symbolique paternel inhérent aux cultures monothéistes et latines, occasionnant une prédominance nouvelle des psychoses et perversions. Est-ce là un nouveau paganisme ? Signe de cette indétermination générale de notre temps, on se préoccupe tout autant de l’origine préhistorique de l’espèce humaine que de sa transformation ou disparition, notamment dans l’idéal annoncé et/ou préconisé d’un transhumanisme. Tout mythe fondateur ou libérateur semblant nous faire défaut, une mutation nous est annoncée, déjà pointée par l’écrivain M. Houellebecq dans son roman Les Particules élémentaires. Ce qui paraît alors faire problème, c’est l’absence d’une commune vision du monde capable de redéfinir en son sein la condition humaine universelle. En ce sens, la (les) crise(s) a (ont) comme dispersé, fragmenté, multiplié, toute définition universelle de « notre » humanité, y compris juridique depuis 1948. Mais quels seraient les traits constitutifs d’une telle vision commune ? Y-a-t-il déjà eu une composition cohérente de tels traits qui ait assemblé et fait tenir dans le temps et l’espace une, des civilisations ? Ces traits s’ils existent, appartiennent-ils au registre de la religion, de la culture, de la philosophie ? Pourquoi deviennent-ils des traits institutionnels communs au grand nombre, font-ils ordre, suite à des ruptures culturelles et sociales importantes ? Afin de comparer et d’éclairer ce qui nous semble faire² crise actuellement avec d’autres périodes de l’histoire, il semblera intéressant de se pencher sur ce que furent les circonstances de la naissance du christianisme et des raisons pour lesquelles il fut le creuset d’une forme nouvelle de civilisation, cela à l’époque d’une précédente « mondialisation » provoquée par l’extension de l’empire romain et de la culture grecque dans le pourtour méditerranéen. Vivons-nous aujourd’hui une transition comparable ? Ou faut-il désormais s’inscrire dans une sorte d’absence d’histoire humaine rationnelle et de perte de tout monde commun universel ? C’est autour de ce type d’interrogations que se fera notre intervention dans le séminaire de Psychanalyse actuelle.     Emmanuel Brassat


SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

OUVERT A TOUS

LACAN FREUD ET NOUS (…et de quelques autres…)

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

(Quels impacts au registre du lien entre analystes)

Réunions les mardis 2ème ou 3ème du mois

Jean-Jacques Moscovitz, psychiatre et psychanalyste

Benjamin Lévy, psychanalyste, enseignant, ancien élève de l’ENS,

A L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS  (voir à l’entrée et schéma joint)

POUR LE MARDI 28 MARS 2017 21h 

Isabelle Floc’h


Psychanalyste (paris)

 

« … jouissance de la rumeur … » …entre sujet et collectif, cette part d’ombre allant de la calomnie, au fantasme, à une saisie du réel d’un fait, en vain…

 


POUR LE MARDI 14 MARS 2017 21h

REGARD FREUDIEN SUR ACTUALITÉ

Émile H. Malet

Directeur de la Revue Passages et de l’ADAPes

Trump, Poutine, Xi Jinping, Erdogan

Les Nouveaux Conservateurs

Auteur de « Freud et l’homme juif » (Campagne Première)

Le XXIe siècle est mal parti. Les coups de boutoir politiques, culturels, religieux et socioéconomiques auxquels nous assistons provoquent un durcissement des relations internationales, un enchainement conflictuel et le déraillement de la mondialisation, sans qu’on ne perçoive immédiatement les conséquences idéologiques, stratégiques et politiques. Sinon, que nous observons un affaiblissement constant de la démocratie politique et une dérive autocratique, voire populiste et nationaliste, sous certaines latitudes. Ce malaise quasi général n'a pas été perçu faute de discernement politique et par ce que le political connectness qui instrumentalise la société du politique et de la communication n'a rien vu venir. Comment s'étonner dès lors de la récupération par le nouveau conservatisme, qui à défaut d’un véritable corpus idéologique dispose de l’impétuosité de ses têtes d’affiche : Donald Trump, Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Xi Jinping. Il serait illusoire de croire que cette "bande des quatre" à laquelle d’autres spécimens politiques peuvent être associés soient prêts à se retrouver sur une ligne politique commune, ils partagent toutefois des objectifs stratégiques et leur nouveau conservatisme est en train de faire école. Imperceptiblement et sans qu’on y prenne garde, nous sommes passés de la guerre idéologique (Est-Ouest, Capitalisme-Communisme, Droite-Gauche) à des rapports de forces entre nations conduits par des dirigeants déterminés et autoritaires.

Discutants : Jean François Allilaire, Professeur de Psychiatrie, membre de l’Académie de médecine. Chantal Chawaf, romancière, Marc de Sauvejunte, psychiatre et psychanalyste, Francesca Salvarezza, philosophe…


POUR LE MARDI 28 FÉVRIER 2017 21h

MARIA EUNICE SANTOS

Psychanalyste (Salvador de Bahia)

LE DEUIL, LE DÉCHET, LA DÉPERDITION, LES ABSENCES « PLEURABLES »
 (traduction directe du brésilien par l’auteur)
« Dans un certain lieu, le corps pleure. Ce courant de larmes circule dans nos vaisseaux, mais comme le sang, nous ne le sentons pas. 
Notre société est pressée de joies victorieuses, de rhétoriques jubilatoires, dès lors son spasme silencieux est interdit de se déverser sur la scène, et reste interdit d´être senti.
Tout ce qui apparaît dans la conscience est là dans son contraire, dans l´inconscient, dit Freud. Dès que j’ai lu cette « prescription », je n’ai plus arrêté de penser sur ses conséquences.
Alors, la mort apparaît comme spectacle, dans les nouvelles, dans les statistiques, dans la mémoire creusée en dates et demandes de reconnaissances. ²
Nous les regardons aussitôt, là le temps du corps nous arrache à l´indifférence, mais il se maintient muet. Il y a un temps substitutif d´un simulacre puissant.
Les drogues (licites, médicales ou marginales) substituent le deuil aussi bien que le culte iconophile, avec l´impératif catégorique de dire sur Facebook son désir de silence, parler de ses secrets dans son propre blog ouvert au public ; de se vouer à une pansexualité avec des actes en série et indifférents aux objets.
Il y a une restitution fétichiste d´une force qui n´est plus là.
L´homme commun est terriblement impuissant devant le casier de banque en panne.
Nous ne savons pas exactement si c´est disparu et quand. Ça fonde l’impossibilité de chercher le perdu, et de pleurer sa perte.
Le corps devient indifférent pour supporter de vivre chaque petite et ineffable mort : c´est le coût de cette mortification. Le deuil aussitôt naît est prescrit… ».

SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

LACAN FREUD ET NOUS

(…et de quelques autres…)

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

(Quels impacts au registre du lien entre analystes)

RÉUNION MARDI 17 JANVIER  2017 A 21H

A L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

et les mardis 2ème ou 3ème du mois

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS 

(voir à l’entrée et schéma joint)

OUVERT A TOUS

POUR CE 17 JANVIER 21h

MARIE-MATHILDE BORTOLOTTI

07 61 63 48 54

mariemathidlebortolotti@gmail.com

« La question brûlante de la psychanalyse profane » 


SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

LACAN FREUD ET NOUS

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN

DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

RÉUNION MARDI 13 DÉCEMBRE 2016 À 21H

À L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS ET LES 2ème OU 3ème MARDI DU MOIS

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS (voir à l’entrée)

OUVERT À TOUS

POUR CE 13 DÉCEMBRE 2016 A 21h

…après notre dernière réunion sur « les sites de non-rencontres » par Marco Isaia : poursuivons…   

QUELLES RENCONTRES, QUELS LIENS, RAPPORTS, APPUIS, QUELLES INSTITUTION, FILIATION, TRANSMISSION, AFFILIATION AU DISCOURS ANALYTIQUE AUJOURD’HUI POUR DES PSYCHANALYSTES ?

Par Benjamin Lévy et Jean-Jacques Moscovitz



SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

LACAN FREUD ET NOUS

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN

DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

RÉUNION MARDI 15 NOVEMBRE  2016 À 21H

À L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS ET CHAQUE MARDI 3ème DU MOIS

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS (voir à l’entrée)

OUVERT À TOUS

POUR CE 15 NOVEMBRE 2016 A 21h

MARCO ISAIA

Sur « LES SITES DE NON-RENCONTRES » 

Argumentaire : « Il n’y a pas de rapport sexuel. Ça paraît un peu zinzin, un peu effloupi. Il suffirait de baiser un bon coup pour me démontrer le contraire. Malheureusement, c'est une chose qui ne démontre absolument rien de pareil, parce que la notion de rapport ne coïncide pas tout à fait avec l'usage métaphorique que l'on fait de ce mot tout court, rapport, ils ont eu des rapports. Ce n’est ne pas tout à fait ça. On ne peut sérieusement parler de rapport que non seulement quand un discours établit le rapport, mais quand on l’énonce, le rapport. Ce serait peut-être très remarquable s'il s’avérait, assez longtemps pour que ça commence à s'élucider un peu, qu'il est impossible d'écrire ce qu'il en serait du rapport sexuel. »

J. Lacan, Je parle aux murs, Paris, Seuil, 2011, p. 32-33.

Cette communication est motivée par le constat de la diffusion massive des sites de rencontres amoureuses, dont le succès croissant témoigne d'une place de plus en plus importante dans nos sociétés. En effet, la popularité de ces nouvelles formes de « rencontre sexuelle » interroge directement le rapport que le « parlêtre » à son autre, et plus précisément à son autre en tant qu'objet d'amour.

Si la promesse de ces espaces est justement de permettre d'accomplir ce que Lacan désignait comme l'impossible par excellence, c'est-à-dire l'énonciation et l'écriture du rapport sexuel, autrement dit, d'avoir finalement l'objet petit a, objet du désir, « dans sa poche », on voit bien qu'on se trouve d'emblée dans la dynamique d'un discours sans butée, car sans impossible, un discours proprement néolibéral. Que peuvent dire les chercheurs en psychanalyse de cette façon moderne de faire face à l'angoisse générée par l'objet du désir ? L'effort de métaboliser l'acte sexuel et de maîtriser la rencontre de l'inconnu par la médiation d'une agence de rencontres a-t-elle des conséquences pour le désir du sujet ? Autrement dit, quel changement implique dans la dynamique sociale du désir humain le fait que le grand Autre, garant et témoin des rapports entre individus, ne soit plus Ailleurs mais justement incarné dans une instance telle qu'un site de rencontre ?


SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

LACAN FREUD ET NOUS

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN

DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

RÉUNION MARDI 18 OCTOBRE  2016 À 21H

À L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS ET CHAQUE MARDI 3ème DU MOIS

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS (voir à l’entrée)

OUVERT À TOUS

POUR CE 18 OCTOBRE 21h

BENJAMIN LEVY ET J-J. MOSCOVITZ OUVRIRONT L’ANNÉE 2016 ET 2017 

PROCHAIN INTERVENANT :

Le 15 novembre

MARCO ISAIA

Sur « LES SITES DE NON-RENCONTRES »   


SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

OUVERT À TOUS

FREUD LACAN ET…NOUS

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN

DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

MARDI 5 JUILLET  2016 À 21H À L’ENS 

OUVERT À TOUS

LYSIANE LAMANTOWICZ

EXPOSE

COMPLOTISME : UNE APPROCHE PSYCHANALYTIQUE ACTUELLE 

Freud écrit dans l'Avenir d'une Illusion : « Nous savons déjà que l'impression effrayante de l'impuissance infantile a éveillé le besoin de protection -protection par l'amour-auquel le père a apporté son aide ; la reconnaissance de la persistance de cette impuissance tout au long de la vie a causé l'attachement à l'existence d'un père désormais plus puissant. La peur devant les dangers de la vie est apaisée par le règne bienveillant de la Providence ; l'établissement d'un ordre moral du monde assure l'accomplissement de l'exigence de justice... ». C'est ainsi que Freud définissait la fonction de la religion, rassurer les humains face à un monde incompréhensible et menaçant, face à l'inéluctabilité de la mort et face au risque d'agression par les autres humains ; leur promettre la protection d'un Dieu et de la Providence.
Il m'a paru possible de rapprocher, de comparer la fonction des théories du complot de celle de la religion définie par Freud : rendre lisible un monde vécu comme imprévisible et menaçant, trouver un responsable -un pére tyrannique plus puissant que les agents du désastre- dont la puissance occulte évite de se confronter au Réel traumatique et aller même jusqu'à nier la mort par le décryptage imaginaire des images. Il s'agirait d'un religieux recentré sur des croyances victimaires triomphantes et perverses.
Ce qui explique la vigueur de leurs théories et croyances depuis le désastre de 2001 qui a vu s'effondrer la toute-puissance du Père tant honni mais tant craint et admiré, L’Amérique bien sûr...
Freud a cru un temps que l'humanité dépasserait son besoin d'un père providentiel et donc de religion grâce « au travail scientifique d'apprendre quelque chose sur la réalité du monde par quoi nous augmentons notre puissance ». Il a très vite déchanté comme le montre son Malaise dans la civilisation/culture. Or la science devait apporter le progrès, elle a accompagné Auschwitz.
Il semblerait que l'humanité ait remplacé ce père providentiel par un père manipulateur, pervers et tout puissant , le Diable somme toute , envers démoniaque de la Providence et incarné à merveille par les théories du complot dont l'apparition au 18eme siècle est contemporaine du déclin de la religion .
Chaque époque a ses théories du complot dont la structure et la fonction correspondent à des besoins et des contextes spécifiques. Internet et l'islamisme leur ont donné leur forme moderne, symptomatique de notre époque.
Il nous faut donc dépasser la perplexité et l'indignation que provoquent la lecture et l'écoute de ces longues litanies complotistes pour s'interroger sur leur fonction, sur ce qu'elles nous apprennent sur notre monde et sur la place du sujet contemporain qui erre et sous prétexte de ne pas être dupe , se crève les yeux... Le complotisme actuel est d'une logique perverse gavée par des médias eux-mêmes sans aucune hiérarchie telle que n'importe quelle "info " balancée sur internet fait le buzz sans instance de contrôle... LysianeLamantowicz@gmail.com (06 60 27 77 43)


DISCUTANTS 

Benjamin Lévy 06 47 52 80 10  benjamin.levy@outlook.fr

Et JJ Moscovitz 06 16 29 51 89 jjmoscovitz@gmail.com


SÉMINAIRE DE PSYCHANALYSE ACTUELLE 2016

OUVERT A TOUS

FREUD LACAN ET NOUS

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN  DANS LES PROCESSUS DE  SUBJECTIVATION 

4ème RÉUNION MARDI 7 JUIN 2016 A 21H

A L’ENS

Au 29, RUE D’ULM 75005 PARIS - SALLE PRESTIGE 2 (voir à l’entrée)

OUVERT A TOUS

POUR CE MARDI 7 JUIN 2016 à 21h

FRANCOIS ARDEVEN

EXPOSE SUR
LE TATOUAGE SIGNE DU TEMPS

 

On peut détourner et contra-poser l'intitulé du séminaire, en proposant de réfléchir aussi à propos d'une certaine incidence de l'archaïque dans les processus de désubjectivation. Un certain littéralisme de la psychanalyse peut faire entendre en-deçà de l'incidence l'incision, et même la subincision, celle du tatouage par exemple dont on connaît la vogue contemporaine. On proposera quelques pistes de lecture d'ordre anthropologique, sans le psychopathologiser, de ce que c'est, aujourd'hui, que de "l'avoir dans la peau". 

François Ardeven psychanalyste, Paris (fard2005@yahoo.fr   0686484056)

 

DISCUTANTS 

Benjamin Lévy et JJ Moscovitz


SÉMINAIRE DE PSYCHANALYSE ACTUELLE 2016

FREUD LACAN ET NOUS

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN  DANS LES PROCESSUS DE  SUBJECTIVATION 

2eme RÉUNION MARDI 5 AVRIL 2016 A 21H

A L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS SALLE BECKETT (voir à l’entrée) 

OUVERT A TOUS

POUR CE 5 AVRIL 21h

SUITES de la réunion de mars 2016

des interventions et des débats avec 

BENJAMIN LEVY(06 47 52 80 10  benjamin.levy@outlook.fr)

JEAN-JACQUES MOSCOVITZ (0616295189    jjmoscovitz@gmail.com)

L’appel au droit entre justice et vengeance : quelle différence aujourd’hui entre la loi et le symbolique

Violences dedans et violences dehors …« de la tête » 


SÉMINAIRE DE PSYCHANALYSE ACTUELLE 2016

FREUD LACAN ET NOUS

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN  DANS LES PROCESSUS DE  SUBJECTIVATION

1ère  RÉUNION LE MERCREDI  2 MARS 2016 A 21H

A L’ENS AU 45 RUE D'ULM 75005 PARIS - SALLE WEIL

OUVERT A TOUS

Le mercredi 2 mars à 21h

Intervention de  Benjamin Levy

(06 47 52 80 10  benjamin.levy@outlook.fr)

" L’appel au droit entre justice et vengeance : quelle différence aujourd’hui entre la loi et le symbolique ? "

Et intervention de Jean-Jacques Moscovitz

Violences dedans et violences dehors… «de la tête»

( lire ici le texte de J-J Moscovitz )


PSYCHANALYSE ACTUELLE / LE REGARD QUI BAT

RÉUNION EXCEPTIONNELLE OUVERTE A TOUS

JEUDI 19 MARS 2015 A 21 HEURES 

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN DES PRÉS - 75006 PARIS
(salle indiquée à l’entrée)

AVEC NOTRE INVITÉ OLIVIER DOUVILLE
Qui nous parlera de Georg Wilhelm Pabst, premier metteur en scène d'une psychanalyse au cinéma et de sa lecture du dernier ouvrage de Jean-Jacques Moscovitz, Rêver de réparer l'histoire...
En présence de Jean-Jacques Moscovitz - Discutants : Vannina Micheli-Rechtman directrice de la collection Le Regard Qui Bat et Fred Siksou


Freud, on le sait se montra tout à fait indifférent au cinéma et à bien des arts et des courants artistiques prenant leur envol au tout début du siècle passé (Cinéma, Jazz, musique dodécaphonique, aventures et expérimentations surréalistes). Nous avons à faire avec ce paradoxe : le plus génial défricheur de la vie psychique montrant une constante indifférence aux nouvelles formes esthétiques de matérialisation de la vie psychique.
On parlera ici des malentendus qui accompagnèrent la réalisation et la sortie du premier film narrant une cure psychanalytique ("Les mystère d'une âme" de G. W. Pabst - extraits) et qui opposèrent quelques jeunes turcs de la psychanalyse à leur vieux maître.
Maintenant, et c'est heureux, des psychanalystes se préoccupent du cinéma et des liens entre les temporalité cinématographiques et la temporalité psychique, entre les utopies cinématographiques et les fantasmes, entre ce que le cinéma de son côté et de l'autre les psychanalystes disent des tissages de mémoire et de corps qui conjurent et réparent les mélancolisations de nos vies et les pétrifications de nos rapports au sexuel et à la mort.

"Rêver de réparer l'histoire" ne désigne pas seulement un travail se faisant. S'y désigne un point d'utopie nécessaire et un enjeu. Celui de faire pièce au risque de pétrification de l' imaginaire spéculaire aujourd'hui de plus en plus réduit à une morne et dangereuse obsession identitaire, lorsque se trouvent absentés de mémoire et de figuration les fils narratifs et historiques qui font de nous des passagers dans l'existence. Olivier Douville


RÉUNION MENSUELLE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

1ère  RÉUNION 2014-2015 LUNDI  27 OCTOBRE 2014 A 21H

AU 4 PLACE ST GERMAIN 75006 PARIS

(salle indiquée à l’entrée)

DÉBAT OUVERT A TOUS

ACTUEL DE LA PSYCHANALYSE  ENTRE INTIME ET POLITIQUE : AUJOURD’HUI

NOTRE INVITÉE SERA

Maria-Eunice  Santos

SUR :

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN  DANS LES PROCESSUS DE  SUBJECTIVATION.

Argument

L´homme contemporain est coincé dans le paradoxe suivant : plus il sait, plus il est terrifié face à ce qui l'ignore. Le Wikileaks a montré la pointe de  l´iceberg.
Plus se développe la science et ses techniques, plus il est terrifié face aux accidents qui peuvent en découler. Surtout ceux du nucléaire .

Plus il développe les contacts sociaux avec les réseaux infinis, plus il sombre dans la masse qui l'ignore.

Plus il développe la raison et le choix dits démocratiques, plus il découvre combien les grandes solutions appartiennent à un empire supranational, gouverné pour le capital.
L´expérience historique de la guerre et de l´horreur nous enseigne inutilement, parce que l´industrie belliqueuse nous  fait taire par ses drones.

D´un autre côté, il connaît la société de consommation qui nous offre le narcissisme flou, dispersé dans des innombrables objets dont la possession lui offre l’apparence d'une capacité de discernement.
Et son impuissance lui offre un semblant de conflit dans le moindre spectacle où il s'invente absolument tout pour ne pas être oublié.

Devant un miroir qui nous montre un homme sans qualité, sans futur et sans but, à la dérive,  il invente pour la masse des milliards de "j´aime"  avec ce livre-visage qu'est face-book. Ce visage gagne en proportion sur le registre de la vérité remplacée par la crédibilité qui devient d dé lors une approbation sans recul.

Et ainsi pour faire face à l'abandon nous approuvons la renaissance de la mystique, du mariage traditionnel, et des relations sociales endogamiques.

L´industrie pharmaceutique avec ses anxiolytiques et ses relaxants offre aux hommes des médicaments, pour s'en accaparer d'autant plus.

La parole est vide devant la lourdeur épaisse et sphérique où nos sommes enveloppés.

Nous avons besoin de lors d’un mythe, d´un sauveur et de boucs émissaires.

Maria Eunice Santos, Psicanalista (Salvador de Bahia Brésil)

LES DÉBATS  à partir des apports des auteurs faisant un exposé se veulent articuler « intime et politique » à la psychanalyse. Cela aussi bien pour le psychanalyste, celui qui « psychanalysé » a fini son analyse, ou pour celui actuellement en psychanalyse ainsi que pour le citoyen que nous sommes. Là s’ouvre l’exigence de prendre sa part de risque et d'engager sa responsabilité.
 
 Argument du Séminaire

Quand un défaut de la fonction médiatrice et protectrice de la loi advient, nous sommes à même de parler d'une clinique de jouissances erratiques situées entre l'intime et le collectif. Le Moi ici n’est plus un sujet individuel pouvant se subjectiver face aux autres et à soi, car il est défait de ses incidences sociales et politiques, et ce qui en surgit est un intime appauvri et isolé ne pouvant s'éprouver que sur le mode du survivre, voire astreint à disparaître. Alors, rupture et fusion dans un lien social aveugle et exaspéré en sont les seules issues, d’où ces violences identitaires qui surgissent et reprennent de plus belle pour aller jusqu'aux meurtres dans le réel, venant « négationner » l’écart entre sujet et collectif, portant atteinte gravement au  rôle médiateur de la loi entre les parents et l'enfant, entre un homme et une femme.

****

Rappel des réunions précédentes :

-27 janvier Nabile Farès a ouvert le séminaire sur : « Humour et obscénité : jouissance et perversion du collectif, fonction totémique du corps meurtri en impasse de jouissance  dans l'après Shoah. » .

-10 mars exposé d’E.Brassat sur « L’actualité politique en France »,

-31 mars exposé de Véronique Valencia Bano sur « Une solution a la crise financière : l’humain. analyse du modèle politique équatorien du « Buen vivir-sumak kawsay »,

-          12 mai exposé de JJ Moscovitz sur  clinique et politique.

-17 juin 2014 sur des événements internationaux actuels qui incitent très directement à penser sur la destructivité meurtrière sociale et politique.

Font partie de ces réunions  : Jeanne-Claire Adida, Barbara Didier-Hazan, Emmanuel Brassat, Michel Guibal, Maria Landau, Iva Andreis, JJ Moscovitz et d’autres.

***

Rappel

L’association Psychanalyse Actuelle a été fondée en 1987 à Paris, elle fait partie de L’inter-associatif européen de psychanalyse et de Convergencia (Mouvement Lacanien pour la psychanalyse Freudienne)

Activité organisée par :

maria.landau@wanadoo.fr    01 46 33 91 21

BHDidier@yahoo.fr                06 70 43 1475

nabilefares@mailfr.com        01 46 33 90 49

jeanne.adida@orange.fr       01 43 37 76 71

jjmoscovitz@gmail.com         01 43 25 02  11

ebrassat@noos.fr                   01 45 80 74 15

muriel.aptekier@laposte.net     0682376637

iva.andreis@runbox.com       06 30 83 38 64

***

Inscription annuelle à Psychanalyse Actuelle au 1er janvier 2014 jusqu’ à fin décembre 2014

membre praticien : 150 euros - correspondant : 70 euros - auditeur libre (étudiant ou autre) :35 euros

Pour les nouvelles candidatures de membre praticien  une première rencontre est possible auprès des personnes indiquées ci-dessus

Veuillez envoyer votre chèque libellé à l’ordre de Psychanalyse Actuelle  au secrétariat en indiquant votre nom, adresse postale et votre Email à Mme Muriel  Aptekier 94 av Émile Zola 75015 Paris.

Newsletter : inscription / désinscription


RÉUNION MENSUELLE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

5ème  RÉUNION CE MARDI 17 JUIN 2014 A 21H

AU 4, PLACE ST GERMAIN 75006 PARIS

(salle indiquée à l’entrée) 

DEBAT OUVERT A TOUS

 

ACTUEL DE LA PSYCHANALYSE  ENTRE INTIME ET POLITIQUE : AUJOURD’HUI

 

Nos débats à partir des apports des auteurs faisant un exposé se veulent articuler « intime et politique » à la psychanalyse. Cela aussi bien pour le psychanalyste, celui qui « psychanalysé » a fini son analyse, ou pour celui actuellement en psychanalyse ainsi que pour le citoyen que nous sommes. Là s’ouvre l’exigence de prendre sa part de risque et d'engager sa responsabilité.


Chacun saura reconnaître l'évidence d'une telle responsabilité devant l'affadissement que nous vivons des valeurs historiques, à la fois subjectives et collectives, face au vacarme d'un monde devant lequel nous avons tous à nous poser comme témoins, des témoins actifs. Et qui met à mal les évidences du freudisme. Car à quel discours faut-il s'en tenir face à la destructivité actuelle qui se manifeste dans différentes régions du monde humain et qui atteste d'une même haine de la dimension symbolique du langage et du sens, ou encore  d'une expression diffuse de l'esprit politique des « Anti-Lumières ». Il faut peut-être alors désigner là une sorte de "destruction de la raison" opérante. Quelle parole et pensée peuvent encore rendre compte d'une telle destructivité ?


Cette haine qui prend le pas sur le rapport de loi, ou sur la "Loi", rendant celle-ci criminelle, donne à travers le monde prise à la cruauté, annihilant et l’intime de soi et le propre du corps, détruisant aussi corps et personnes. Depuis plusieurs décennies la répétition d'une telle destructivité peut se repérer, mais plus encore aujourd‘hui, devant l’enténèbrement grandissant de la pensée. Elle convoque tous ceux qui sont concernés par la parole et la folie : artistes, psychanalystes, psychiatres, linguistes, juristes, etc. Mais aussi les décideurs politiques, depuis ceux qui mènent des guerres terribles contre la laïcité, la démocratie et les populations civiles à travers la planète, jusqu’à ceux qui, gestionnaires en Europe de la santé et de la souffrance psychique, atteignent, le sachant ou pas, à toute subjectivité libre, à tout respect des différences quelles qu’elles soient.


Ainsi quand un tel défaut de la fonction médiatrice et protectrice de la loi advient, nous sommes à même de parler d'une clinique de jouissances erratiques situées entre l'intime et le collectif. Le Moi ici n’est plus un sujet individuel pouvant se subjectiver quand aux autres et à soi, car il est défait de ses incidences sociales et politiques, et ce qui en surgit est un intime appauvri et isolé ne pouvant s'éprouver que sur le mode du survivre, voire astreint à disparaître. Alors, rupture et fusion dans un lien social aveugle et exaspéré en sont les seules issues, d’où ces violences identitaires qui surgissent et reprennent de plus belle pour aller jusqu’aux meurtres dans le réel, venant « négationner » l’écart entre sujet et collectif, portant atteinte gravement au  rôle médiateur de la loi entre les parents et l'enfant, entre un homme et une femme.


Lors de notre prochaine séance, nous reviendrons et discuterons d'événements internationaux actuels qui incitent très directement à penser sur cette destructivité sociale et politique qui est meurtrière.

 

****

Rappel des réunions précédentes :

-27 janvier Nabile Farès a ouvert le séminaire sur : « Humour et obscénité : jouissance et perversion du collectif, fonction totémique du corps meurtri en impasse de jouissance  dans l'après Shoah. » .

-10 mars exposé d’E.Brassat sur « L’actualité politique en France »,

-31 mars exposé de Véronique Valencia Bano sur « Une solution a la crise financière : l’humain. analyse du modèle politique équatorien du « Buen vivir-sumak kawsay »,

- 12 mai exposé de JJ Moscovitz sur  clinique et politique

 

Font partie de ces réunions  : Jeanne-Claire Adida, Barbara Didier-Hazan, Emmanuel Brassat, Michel Guibal, Maria Landau, Iva Andreis, Nabile Farès , JJ Moscovitz et d’autres.


RÉUNION MENSUELLE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

4ème  RÉUNION LE LUNDI 12 MAI 2014 A 21H15 - AU 4 PLACE SAINT-GERMAIN 75006 PARIS

(salle indiquée à l’entrée)

DÉBAT OUVERT A TOUS 

ACTUEL DE LA PSYCHANALYSE  ENTRE INTIME ET POLITIQUE : AUJOURD’HUI

A la suite de notre réunion du 10 mars lors du débat après l’exposé d’E. Brassat sur L’actualité politique en France,et celle de V. Valencia Bano sur une solution a la crise financière : l’humain. analyse du modèle politique équatorien du « buen vivir-sumak kawsay »

Un exposé de J-J. Moscovitz aura lieu ce 12 mai sur

CLINIQUE ET POLITIQUE 

« DES LORS QU’UN DEFAUT DE LA FONCTION DE LA LOI ADVIENT NOUS SOMMES EN DROIT DE PARLER DE CLINIQUE du fait de jouissances erratiques entre intime et collectif . Le savoir analytique qui s’en réclame s’(auto)proclame tel…. D’où n abord par le notion de style et l’usage des nœuds borroméens » (…) »Car dès lors qu’un Moi n’est plus que sujet défait de ses incidences sociales et politiques, ce qui surgit est que l’intime ne peut tenir, et rupture et fusion deviennent les seules issues, d’où la violence identitaire qui reprend tous ses droits pour aller jusqu’au meurtre dans le réel comme seul acte de sujet pour rétablir l’écart entre sujet et collectif afin que la loi entre les hommes et les femmes ait son rôle.

Font partie de ces réunions : Jeanne-Claire Adida, Barbara Didier-Hazan, Emmanuel Brassat, Michel Guibal, Maria Landau, Iva Andreis, Nabile Farès , JJ Moscovitz et d’autres.

Les débats sur L’INTIME ET LE POLITIQUE lors des réunions, consistent à articuler autant que faire se peut, à la psychanalyse, les apports des auteurs faisant un exposé . aussi bien du fait du psychanalyste, mais aussi du fait de l’analysant qui prend son risque en faisant son analyse , et donc sa propre responsabilité qui est tout autant une exigence que celle de chacun. Chacun saura reconnaître une telle responsabilité comme évidente devant les affadissements des valeurs historiques, subjectives, collectives face au vacarme du monde et dont nous avons tous à nous poser comme témoins, et témoins actifs si possible.

RÉUNION MENSUELLE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

3ème  REUNION CE LUNDI 31 MARS 2014 A 21H - AU 4 PLACE ST-GERMAIN 75006 PARIS

(salle indiquée à l’entrée)

DÉBAT OUVERT A TOUS 

ACTUEL DE LA PSYCHANALYSE  ENTRE INTIME ET POLITIQUE : AUJOURD’HUI

A la suite de notre réunion du 10 MARS lors du débat après l’exposé d’E.Brassat sur L’actualité politique en France, des intervenants ont accepté d’intervenir durant l’année.

Pour ce 31 mars

Véronique Valencia Bano

fera un exposé sur

UNE SOLUTION A LA CRISE FINANCIÈRE : L’HUMAIN

ANALYSE DU MODÈLE POLITIQUE ÉQUATORIEN DU "BUEN VIVIR-SUMAK KAWSAY"

Lire ici le texte de Véronique Valencia Bano 

RAPPEL : E. Brassat (philosophe) sur l’actualité politique en France Lire ici le texte de E. Brassat

* * * * * * 

Les débats sur L’INTIME ET LE POLITIQUE lors des réunions, consistent à articuler autant que faire se peut, à la psychanalyse, les apports des auteurs faisant un exposé, aussi bien du fait du psychanalyste, mais aussi du fait de l’analysant qui prend son risque en faisant son analyse , et donc sa propre responsabilité  qui est tout autant une exigence que celle de chacun. Chacun  saura  reconnaître une telle responsabilité  comme évidente devant les affadissements des valeurs historiques, subjectives, collectives face au  vacarme du monde  et dont nous avons tous à se poser comme  témoins, et témoins actifs si possible.

* * * * * * 

Font partie de ces réunions  : Jeanne-Claire Adida, Barbara Didier-Hazan, Emmanuel Brassat, Michel Guibal, Maria Landau, Iva Andreis, Nabile Farès , JJ Moscovitz et d’autres.


2ème RÉUNION 2014, LE LUNDI 10 MARS 2014 A 21H : Emmanuel Brassat (philosophe) interviendra sur l’actualité politique en France

1ère RÉUNION 2014, LE LUNDI 27 JANVIER 2014 À 21H

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN - 75006 PARIS (Salle indiquée à l’entrée) 

DÉBAT OUVERT À TOUS 

ACTUEL DE LA PSYCHANALYSE ENTRE INTIME ET POLITIQUE : AUJOURD’HUI

De l'actualité politique par Emmanuel Brassat (philosophe) Lire ici le texte de E. Brassat 

Argument : Comment cadrer l’erratique de jouissances collectives issues en direct de la Shoah

- Effets sur le sujet.

- Acte au niveau politique pour désigner et exercer la loi dans l’État de droit où nous sommes. 

- Approche psychanalytique du négationnisme qui est une attaque de la fonction de la négation dans le langage et du rôle dans la construction du symbolique, de l’abstraction, de la pensée.

D'où des thèmes parmi d’autres qui feront l’objet d’intervention d’auteurs durant l’année : Dignité humains, Loi Gayssot, forclusion construite, silenciation, usage perverti et inversion de couplages tels que bourreau/victime, témoin/coupable,  faible/fort, nazi/juif, malade/sain, et captation de masse, par internet notamment…

- Et aussi effets actuels  en France et dans le monde du cinéma d’auteurs (Lanzmann, Ophuls, Marceline Loridan-Ivens et d’autres), place de l’élaboration d’Anne Lise Stern (Le savoir-déporté), et  aussi des travaux de nombreux psychanalystes.

- Font-ils encore rempart contre la destructivité raciste, antisémite, contre la destructivité intime au niveau du Moi ? 

Nabile Farès ouvrira le séminaire et le débat sur : « Humour et obscénité : jouissance et perversion du collectif, fonction totémique du corps meurtri en impasse de jouissance  dans l'après Shoah».

En mars, E. Brassat (philosophe) interviendra sur l’actualité politique en France


PSYCHANALYSE ACTUELLE

RÉUNION-DÉBAT OUVERTE A TOUS

LE LUNDI 27 MAI A 21h

AU 4, PLACE  ST GERMAIN PARIS VIème(salle indiquée en entrant)

SUR LE THÈME DE L'INCOMPLÉTUDE

PAR JEANNE-CLAIRE ADIDA ET BARBARA DIDIER-HAZAN 

QUI NOUS PROPOSENT UNE APPROCHE PAR LA CLINIQUE, L’ETHIQUE, LA PRATIQUE A PROPOS DE L’INCOMPLETUDE EN PSYCHANALYSE 

DISCUTANTS : CATHERINE GUILLAUME, IVA ANDREIS, MARIA LANDAU, ANNE MARIE HOUDEBINE,CLAUDE GUIBAL, JJ MOSCOVITZ,… 
Psychanalystes  
Et EMMANUEL BRASSAT, Philosophe

PSYCHANALYSE ACTUELLE

RÉUNION-DÉBAT OUVERTE A TOUS

LES LUNDIS 8 AVRIL ET 22 AVRIL A 21h

AU 4, PLACE  ST GERMAIN PARIS VIème(salle indiquée en entrant)

SUR LE THÈME DE L'INCOMPLÉTUDE

EXPOSE DE IVA ANDREIS PSYCHANALYSTE 

ELLE SERA INTERPELLÉE PAR : JEANNE-CLAIRE ADIDA, BARBARA DIDIER-HAZAN, CATHERINE GUILLAUME, JJ MOSCOVITZ,…

Psychanalystes

« ….Incomplétude du sujet, du symbolique, quelles conséquences pour notre fantasmatique face à l'actuel ? 

Notamment qu'est ce qu'un Père dans le contexte du couple politique-médias et le fondement du sujet de l'inconscient »


DE INCOMPLÉTUDE

TEXTE DE POSITION DE IVA ANDREIS - SUJET DANS LA RECHERCHE DU PRÉSENT PERDU

Pour penser la différence, nous baserons-nous sur la logique binaire, celle de deux composantes divisées d'un tout où l'un se déduit de l'autre? Où le présent est un point marqué et l'absent est le non marqué ? Nous proposons ici d'orienter notre regard sur l'analyse de fonctions périodiques, c'est à dire de phénomènes répétés dans le temps . De la position de psychanalyste, nous nous référerons au calcul différentiel, à les thèses philosophiques, à la théorie jacobsonnienne, aux concepts musicologiques...Nous serons amenés à considérer la structure au regard des scansions temporelles, et la traversée du sujet dans son rapport au rythme séparateur et unificateur. Ainsi, nous évoquerons la rupture d'avec la permanence comme l'aube de la naissance du sujet. Cet arrachement marque le discontinu et met le sujet en mouvement dans la recherche du présent perdu. De l'un à l'autre, entre le « passé » et le « à venir », rejaillit et se reperd l'instant du présent infiniment petit. L'intervalle est ce temps en trois temps : passé-présent-futur. Les successions se suivent, tel un pouls. Entre l'avant et l'après, où «la continuité supposant l'infinité» (Zénon), un mirage du présent s’évanouit perpétuellement, la discontinuité s'échappe pour être à nouveau sollicitée dans une autre variation.

Nous poursuivrons en considérant le Fort/Da freudien comme une référence au mouvement rythmique comportant l'instant du changement de la direction (de « l'un » à «l'autre »). Le présent, le lieu de la jouissance irrémédiablement et répétitivement abolie, serait le trait unaire séparateur, un instant hors de la mémoire. Infiniment petit, il est l'oubli, le trou dans le réel, source de nostalgie. La nomination de l'absent, ce «meurtre de la chose » en tant que la trace discontinuelle, l'arrache du réel intemporel. Mais, pour que la signifiance soit la mouvance, vivante, elle est substantiellement incomplète, métaphorique et métonymique. La forclusion consisterait ainsi non dans l'absence du signifiant (maître ou quelconque), mais dans l'absence du mouvement dans la chaîne des signifiants, dans l'a-temporel, l'hors du battement du cœur psychique.

Nous penserons le concept de l'incomplétude sous ce prisme de la triplicité rythmique du réel en perdition, de la trace du perdu (nomination) entrelacés par la projection dans l'imaginaire, en référence au nouage boroméen lacanien. L'incomplétude peut ainsi être considérée comme l'agent de la structure, la complétude comme un fantasme créant le désir « structurellement accordé à l'infini » (Lévinas).

Le malaise du XXème siècle totalitaire se fondait sur la binarité éliminatoire, où le sujet avait à se construire selon un modèle sous pression culturelle/politique. Le prisme initial unique a occupé le terrain, se prenant pour une vérité. Défendeur de la voie de l'altérité, le philosophe Jan Patočka considère l'être humain comme initialement incomplet, l'être pour qui le devenir est le signifiant. Le concept de l'incomplétude invite à la composition, à la poétique de la traversée de la vie. Selon l'héritage socratique, ce qui est vital dans ce mouvement, ce n'est pas la réponse mais la question.

Activité organisée par : maria.landau@wanadoo.fr    01 46 33 91 21 - BHDidier@yahoo.fr    06 70 43 1475 - nabilefares@mailfr.com    01 46 33 90 49 - jeanne.adida@orange.fr   01 43 37 76 71 - jjmoscovitz@gmail.com  01 43 25 02  11 -

ebrassat@noos.fr    01 45 80 74 15 - iva.andreis@runbox.com       06 30 83 38 64


 PSYCHANALYSE ACTUELLE

RÉUNION-DÉBAT OUVERTE A TOUS

SAMEDI 23 FÉVRIER 2013 à 14h30

LES REUNIONS  AURONT LIEU DESORMAIS UN SAMEDI PAR MOIS DE NOVEMBRE A JUIN (et plus le 2ème lundi)

AU 4, PLACE  ST GERMAIN PARIS VIème(salle indiquée en entrant)

SUR LE THÈME DE L'INCOMPLÉTUDE

EXPOSE DE EMMANUEL BRASSAT

Professeur de philosophie

IL SERA INTERPELLE PAR IVA ANDREIS,JEANNE-CLAIRE ADIDA ET BARBARA DIDIER-HAZAN

Psychanalystes

« ….Incomplétude du sujet, du symbolique, quelles conséquences pour notre fantasmatique face à l'actuel ? 

Notamment qu'est ce qu'un Père dans le contexte du couple politique-médias et le fondement du sujet de l'inconscient »


PRÉSENTATION DU THÈME 
Seront à préciser durant l’année les nombreuses entrées possibles : théologie négative, mort de dieu, métaphysique du retrait, entre-deux-mort, théorème d'incomplétude, arbitraire du signe, sujet (barré)de l'inconscient, relation au signifiant paternel (fonction oedipienne), jouissance mystique, collapse du politique, etc. Quant à l'actuel, la notion de parentalité a remplacé en droit celle de l'autorité paternelle, comme en politique la gouvernance a pu se substituer à celle de la souveraineté, ce qui permet par voie de conséquence de dissocier autorité parentale et différence sexuelle. Par ailleurs, les techniques de procréation artificielle rendent possible désormais de dissocier reproduction et sexualité, donc également d'aggraver la séparation de la personne sexuée de la définition des fonctions éducatives. De plus, le paradigme du genre qui fait de la personne sexuée une construction, au sens socio-culturel du mot, accentue la destitution de la différenciation comme ordre symbolique impliquant une irréductibilité institutionnelle des différences. Le problème est que c'est aussi au nom de l'incomplétude, pour ainsi dire, d'une différence entre nature et culture qui sépare le désir du vivant empirique, que de telles évolutions institutionnelles s'opèrent. Autrement dit, libéraux et libertaires poursuivent souvent une cause commune qui repose sur le caractère non substantiel de la réalité humaine et qui implique une dissolution des "assujettissements" institués, qu'ils soient sexuels, sociaux, parentaux, politiques, religieux, langagiers. 

Sur le plan philosophique, c'est la question de la sortie de la métaphysique qui fait ici question, c'est-à-dire de la philosophie occidentale conçue comme une onto-théologie hiérarchisée reposant sur la croyance en des principes premiers quant à l'être qui impliquent une articulation pré-donnée de l'un et du tout, de l'un et des différences, de la cause et de la conséquence, de l'éternité et du devenir, des formes-sujets et des accidents. De la rupture avec celle-ci au début du 20e siècle découlent des théories de la différence en général, et des sexes et de la sexualité, qui ne sont pas équivalentes : existentielle, positiviste, organiciste, différentialiste, fonctionnaliste, éthique. La "fonction" paternelle n'y est plus du tout pensée de façon homogène, la psychanalyse s'y voyant placée sur la sellette par tous les courants comme "conservatrice" parce que ne pouvant rompre avec l'idéal d'une forme normée d'existence. 

D'où le problème conséquent actuel : comment le concept d'incomplétude peut-il donner lieu à une "philosophie de l'existence" qui n'implique pas la dissolution et la disparition d'une conception de l'humanité qui maintienne l'exigence d'un ordre symbolique pré-instituant et d'une forme-sujet qui en dépende? La difficulté étant que, pour cela, il faille passer de la question logique et métaphysique à la question sociale et subjective. 
Emmanuel Brassat (Philosophe)

Activité organisée par : maria.landau@wanadoo.fr    01 46 33 91 21 - BHDidier@yahoo.fr    06 70 43 1475 - nabilefares@mailfr.com      01 46 33 90 49 - jeanne.adida@orange.fr       01 43 37 76 71 - jjmoscovitz@gmail.com  01 43 25 02  11 ebrassat@noos.fr -  01 45 80 74 15


PSYCHANALYSE ACTUELLE

RÉUNION-DÉBAT OUVERTE A TOUS

SAMEDI 24 NOVEMBRE 2012 à 14h30

LES REUNIONS  AURONT LIEU DESORMAIS UN SAMEDI PAR MOIS DE NOVEMBRE A JUIN (et plus le 2ème lundi)

AU 4, PLACE  ST GERMAIN PARIS VIème(salle indiquée en entrant)

SUR LE THÈME DE L'INCOMPLÉTUDE

OUVERTURE  DU DÉBAT PAR UN EXPOSE DE NABILE  FARES

 « ….Incomplétude du sujet, du symbolique, quelles conséquences pour notre fantasmatique face à l'actuel ? 

Notamment qu'est ce qu'un Père dans le contexte du couple politique-médias du ’mariage pour tous’ homo et hétérosexuel… ?»

PRÉSENTATION DU THÈME 
Seront à préciser durant l’année les nombreuses entrées possibles : théologie négative, mort de dieu, métaphysique du retrait, entre-deux-mort, théorème d'incomplétude, arbitraire du signe, sujet (barré)de l'inconscient, relation au signifiant paternel (fonction oedipienne), jouissance mystique, collapse du politique, etc. Quant à l'actuel, la notion de parentalité a remplacé en droit celle de l'autorité paternelle, comme en politique la gouvernance a pu se substituer à celle de la souveraineté, ce qui permet par voie de conséquence de dissocier autorité parentale et différence sexuelle. Par ailleurs, les techniques de procréation artificielle rendent possible désormais de dissocier reproduction et sexualité, donc également d'aggraver la séparation de la personne sexuée de la définition des fonctions éducatives. De plus, le paradigme du genre qui fait de la personne sexuée une construction, au sens socio-culturel du mot, accentue la destitution de la différenciation comme ordre symbolique impliquant une irréductibilité institutionnelle des différences. Le problème est que c'est aussi au nom de l'incomplétude, pour ainsi dire, d'une différence entre nature et culture qui sépare le désir du vivant empirique, que de telles évolutions institutionnelles s'opèrent. Autrement dit, libéraux et libertaires poursuivent souvent une cause commune qui repose sur le caractère non substantiel de la réalité humaine et qui implique une dissolution des "assujettissements" institués, qu'ils soient sexuels, sociaux, parentaux, politiques, religieux, langagiers.

Sur le plan philosophique, c'est la question de la sortie de la métaphysique qui fait ici question, c'est-à-dire de la philosophie occidentale conçue comme une onto-théologie hiérarchisée reposant sur la croyance en des principes premiers quant à l'être qui impliquent une articulation pré-donnée de l'un et du tout, de l'un et des différences, de la cause et de la conséquence, de l'éternité et du devenir, des formes-sujets et des accidents. De la rupture avec celle-ci au début du 20e siècle découlent des théories de la différence en général, et des sexes et de la sexualité, qui ne sont pas équivalentes : existentielle, positiviste, organiciste, différentialiste, fonctionnaliste, éthique. La "fonction" paternelle n'y est plus du tout pensée de façon homogène, la psychanalyse s'y voyant placée sur la sellette par tous les courants comme "conservatrice" parce que ne pouvant rompre avec l'idéal d'une forme normée d'existence.

D'où le problème conséquent actuel : comment le concept d'incomplétude peut-il donner lieu à une "philosophie de l'existence" qui n'implique pas la dissolution et la disparition d'une conception de l'humanité qui maintienne l'exigence d'un ordre symbolique pré-instituant et d'une forme-sujet qui en dépende? La difficulté étant que, pour cela, il faille passer de la question logique et métaphysique à la question sociale et subjective.
Emmanuel Brassat (Philosophe)

Activité organisée par : maria.landau@wanadoo.fr    01 46 33 91 21 - BHDidier@yahoo.fr    06 70 43 1475 - nabilefares@mailfr.com      01 46 33 90 49 - jeanne.adida@orange.fr       01 43 37 76 71 - jjmoscovitz@gmail.com  01 43 25 02  11 ebrassat@noos.fr -  01 45 80 74 15


PSYCHANALYSE ACTUELLE RÉUNION-DÉBAT OUVERTE A TOUS

MERCREDI 27 JUIN 2012 A 21H15 PRÉCISES

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN PARIS 6ème (Salle indiquée à l’entrée)


INTERVENTION D'EMMANUEL BRASSAT 

Individualité et société, la subjectivité entre émancipation et totalité autoritaire

Quelques éléments de réflexion philosophique sur les problèmes politiques de la modernité à partir des analyses de T.Adorno, M.Horkheimer et M.Foucault. 

A la suite du travail du séminaire de JJ.Moscovitz sur la cruauté inconsciente et le corps, sur la pulsion de mort chez Freud, il s'agira de revenir sur l'analyse des intrications aliénantes du sujet individuel et de la totalité organique ou institutionnelle à laquelle prétend le politique. Nous interrogerons le d'émancipation individuelle et, tout autant, engendrer des politiques criminelles d'Etat sans précédent sens d'une rationalité moderne qui a pu à la fois déployer, par le Droit et la Science, un projet dont la conséquence est peut-être aussi une destitution profonde, toujours actuelle, du sujet humain dans son rapport à l'autre et à soi, conduisant à une relative indistinction sociale, non seulement du commun, du collectif et de l'universel légal, mais aussi des possibles de l'individuation.

Avec : Jeanne-Claire Adida, Maria Landau,Barbara Didier-Hazan, Nabile Farès, J.-J.Moscovitz

Infos et renseignements : maria.landau@wanadoo.fr 01 46 33 91 21 mailto:bhdidier@yahoo.fr 06 70 43 14 75 nabilefares@mailfr.com 01 46 33 90 49 jeanne.adida@orange.fr 01 43 37 76 71 jjmoscovitz@gmail.com 01 43 25 02 11

INSCRIPTION ANNUELLE A PSYCHANALYSE ACTUELLE AU 1ER JANVIER 2012 JUSQU’ A FIN DECEMBRE 2012 : MEMBRE PRATICIEN : 150€- CORRESPONDANT : 70€ - AUDITEUR LIBRE (étudiant ou autre) : 35€ - POUR LES NOUVELLES CANDIDATURES DE MEMBRE PRATICIEN UNE PREMIÈRE RENCONTRE EST POSSIBLE AUPRES DES PERSONNES INDIQUEES CI-DESSUS VEUILLEZ ENVOYER VOTRE CHEQUE LIBELLE A L’ORDRE DE PSYCHANALYSE ACTUELLE AU SECRETARIAT en indiquant votre nom, adresse postale et votre email. A Mme Muriel APTEKIER 94 AV EMILE ZOLA 75015 PARIS

PSYCHANALYSE ACTUELLE

RÉUNION-DÉBAT OUVERTE A TOUS

LUNDI 14 MAI 2012 A 21H15 PRÉCISES

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN PARIS 6ème (Salle indiquée à l’entrée)

ORGANISÉ PAR JEAN-JACQUES MOSCOVITZ, NABILE FARÈS, JEANNE-CLAIRE ADIDA, MARIA LANDAU, BARBARA DIDIER-HAZAN

INTERVENTION DE NABILE FARES

A PROPOS DU "TOUCHER" ABORDÉ COMME QUESTION DU SÉMINAIRE DE CETTE ANNÉE "CORPS, IMAGE, RÉALITÉ" 


CES EXPOSES SERONT POURSUIVIS EN JUIN 2012 AVEC :

Jeanne-Claire Adida, Maria Landau, Barbara Didier-Hazan ainsi que sur l’actuel des personnes atteintes d’autisme abordé lors du forum du 12 mars 2012

Se reporter ici au programme du Forum Autisme et Politique

Et ici aux textes récemment mis sur le site concernant un des enjeux de Psychanalyse Actuelle depuis sa fondation en 1987 : psychanalyse et la Shoah


Écouter les précédents séminaires de Psychanalyse Actuelle


LUNDI 12 MARS 2012 A 21H PRÉCISES 
RÉUNION-DÉBAT
PSYCHANALYSE ACTUELLE 

PREMIER FORUM AUTISME ET POLITIQUE 

AU 4, PLACE SAINT-GERMAIN DES PRES - PARIS 75006  (salle indiquée a l’entrée)

Argument de la soirée

Si le champ de l’hystérie interprétée par Freud il y a plus d’un siècle a entamé le pouvoir médical, avec l’autisme l’impérialisme médical semble aujourd'hui pour une partie au moins vouloir récupérer ce qu’il juge être son dû dans le « spectre de l’autisme »? Dés lors des exigences surgissent  depuis un certain temps. 

En effet, avec un enfant, un adulte, un sujet et son autisme, quelles positions prendre? Citoyenne du fait de l'intime à protéger face au collectif,  institutionnelle donc, mais aussi parentale, éducative, thérapeutique, psychanalytique, pédagogique, psychiatrique? Malgré l'inflation de le polémique en cours quelle responsabilité, quels enseignements percevons-nous de praticiens qui, de par leur style, leur talent, leur expérience propres, de par leur approches singulières renouvellent l'éthique, la pratique, la clinique dans l'abord subjectif d'un tel "patient" pris dans ses souffrances présentes et en lui et dans son entourage?


Débat  modéré 
par Nabile Farès et Jean-Jacques Moscovitz avec des interventions de nos invités :
  • Marie-Christine Laznik  sur le Preaut : « Programme de recherches et d’études de l’autisme ». 
  • Richard Abibon : évoquera son expérience clinique, ses apports topologiques ainsi que ses propres confrontations aux modèles médicaux.
  • Maria Landau évoquera les travaux du séminaire « L’enfant et le psychanalyste »
  • Participent au débat des praticiens membres de Psychanalyse Actuelle : Jeanne-Claire Adida, Françoise Moscovitz, Nicole Jaquot, Aline Mizrahi, Eugène Perla, Jean-Marc Benkimoun (directeur CMP de St Mandé).
Le débat sera plutôt mené sur le style forum afin que beaucoup d’entre nous prennent la parole : ainsi avons nous sollicités et en espérant leur venue :
  • Patrick Landman cf. son texte sur « Autisme et classification »  in "documents - tribune autisme"
  • Laurence Croix évoquera son expérience clinique et son approche politique
  • Nathalie Moshnyagger nous parlera de sa pratique et de son approche singulière à la lumière de l’enseignement de Lacan
  • Marie-Claude Thomas pour son ouvrage « L’autisme et les langues, une étude psychanalytique »
  • Catherine Vanier ne peut venir,  mais nous annonce que Espace Analytique organise une journée sur l’autisme le samedi 26 mai au Centre  92 bd du Montparnasse Paris 14ème
  • Olivier Douville  (directeur de la revue Psychologie clinique) est sollicité…
  • Elisabeth Roudinesco, sollicitée,  ne pourra pas être parmi nous.
  • Benoit Virole cf. son texte in "documents - tribune autisme" et son site, il ne pourra pas être parmi nous cette fois-ci.

Venez nombreux pour que s’agencent d’autres lieux, d’autres enjeux, d’autres abords. Deux liens vers les pétitions  http://www.balat.fr/APPEL-A-UNE-PLATE-FORME.html & http://www.lacanquotidien.fr/blog/petition

Cette réunion fait suite au séminaire mensuel « Corps, Image, Réalité » veuillez noter que les prochaines réunions du séminaire auront lieu les 1ers lundi d'avril, mai et juin à 21h précises au 2ème trimestre 2012 


RÉUNION-DÉBAT

PSYCHANALYSE ACTUELLE 

OUVERT A TOUS 

LE MARDI 14 FÉVRIER 2012 À 21H15 

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN PARIS 6ème (Salle indiquée à l’entrée)

ORGANISÉ PAR JEAN-JACQUES MOSCOVITZ

INTERVENANTS BARBARA DIDIER-HAZAN, MARIA LANDAU, JEANNE-CLAIRE ADIDA, NABILE FARÈS, 

EXPOSE DE JEAN-JACQUES MOSCOVITZ

CORPS, IMAGE, RÉALITÉ

(Amour, sexualité, violence, lectures de films…)


RÉUNION-DÉBAT A PSYCHANALYSE ACTUELLE 

OUVERTE A TOUS

  Le 2ème mardi du mois à 21h15 de janvier à juin 2012

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN PARIS 6ème (Salle indiquée à l’entrée)

RÉUNION LE MARDI 10 JANVIER 2012 À 21H15 

ORGANISÉ PAR JEAN-JACQUES MOSCOVITZ

INTERVENANTS BARBARA DIDIER-HAZAN, MARIA LANDAU, NABILE FARÈS, 

EXPOSE DE JEANNE-CLAIRE ADIDA

CORPS, IMAGE, RÉALITÉ

(A PARTIR DES TRAVAUX DE GILLES DELEUZE)


Séminaire mensuel d'enseignement à Psychanalyse Actuelle 2011 /2012

 Le 2ème lundi du mois

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN PARIS 6ème (Salle indiquée à l’entrée)

RÉUNION LE LUNDI 12 DÉCEMBRE 2011 à 21h15

Intervenants : NABILE FARÈS, JEANNE-CLAIRE ADIDA 

Exposé de JEAN-JACQUES MOSCOVITZ

CORPS ET REALITE PSYCHIQUE Clinique, pratique, théorie et dans LEURS RAPPORTS AU POLITIQUE ET AU MALAISE ACTUEL DANS LA CIVILISATION

JEAN-JACQUES MOSCOVITZ INTERVIENDRA (suite) SUR LES « TROIS ESSAIS SUR LA THÉORIE SEXUELLE » DE FREUD ET LA SEXUATION SELON LACAN… 

ET SELON SON USAGE DU NŒUD BORROMÉEN

Info et rens : maria.landau@wanadoo.fr 01 46 33 01 21 - nabilefares@mailfr.com 01 46 33 90 49 - jeanne.adida@orange.fr 01 43 37 76 71 - jjmoscovitz@gmail.com 01 43 25 02 11


Séminaire mensuel d'enseignement à Psychanalyse Actuelle 2011 /2012

 Le 2ème lundi du mois

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN PARIS 6ème (Salle indiquée à l’entrée)

 1ère RÉUNION LE LUNDI 10 OCTOBRE 21h15

INTERVENANTS : NABILE FARÈS, JEANNE-CLAIRE ADIDA, JEAN-JACQUES MOSCOVITZ  

CORPS ET REALITE PSYCHIQUE Clinique, pratique, théorie et dans LEURS RAPPORTS AU MALAISE ACTUEL DANS LA CIVILISATION

(APPORTS DU NŒUD BORROMEEN SEMINAIRES de LACAN DE 1973-1980)

JEAN-JACQUES MOSCOVITZ INTERVIENDRA SUR LES « TROIS ESSAIS SUR LA THÉORIE  SEXUELLE » DE FREUD ET LES NOUVELLES DONNES DEPUIS LORS 

(SIDA, CONTRACEPTIONS, HOMOPARENTALITÉ, PMA, PACS…,  LA SEXUATION SELON LACAN….)

POUR S’INSCRIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE veuillez vous adresser à l’un d’entre nous ci dessous, et/ou au Secrétariat psychanalyse actuelle chez Muriel Aptekier 94 Av. Emile Zola 75015 PARIS 

COTISATIONS : PRATICIENS 120€ CORRESPONDANTS 60€ (chèque à l’ordre de Psychanalyse Actuelle)

Info et rens : maria.landau@wanadoo.fr 01 46 33 01 21 - nabilefares@mailfr.com 01 46 33 90 49 - jeanne.adida@orange.fr 01 43 37 76 71 - jjmoscovitz@gmail.com 01 43 25 02 11


Séminaire mensuel de Psychanalyse Actuelle

Le 2ème lundi du mois de janvier au mois de juin 2011

AU 4, PLACE SAINT GERMAIN PARIS 6ème (Salle indiquée à l’entrée)

6ème RÉUNION LE LUNDI 6 JUIN 2011 à 21h15

INTERVENANTS : NABILE FARÈS, JEANNE-CLAIRE ADIDA, JEAN-JACQUES MOSCOVITZ  

THÈME DU SÉMINAIRE

CORPS ET REALITE PSYCHIQUE

Clinique, pratique, théorie

APPORTS DU NŒUD BORROMEEN (SEMINAIRES de LACAN DE 1973-1980)

JEAN-JACQUES MOSCOVITZ INTERVIENDRA SUR INCORPORATION PSYCHIQUE, NŒUD BORROMEEN ET POSITION DU SUJET

Les séances précédentes ont porté sur la réalité psychique (suite), l’incorporation selon Freud…, l’apport des noeuds borroméens comme subversion de l’origine et de l’identitaire. Le texte de Freud « Abrégé de psychanalyse », écrit en fin de son œuvre où s’élabore le lien de la pratique analytique au culturel dans laquelle elle s’exerce…, l’incorporation de la réalité psychique, l’autisme, le film d’Adam Elliot : Mary et Max …, l’Autre, corps et maladies : quelle écoute dés lors du singulier de la parole.

Lors de cette dernière réunion, nous évoquerons le thème de l’an prochain.

Renseignements : nabilefares@mailfr.com  : 01 46 33 90 49 - jeanne.adida@orange.fr : 01 43 37 76 71 - jjmoscovitz@gmail.com : 01 43 25 02 11 


L’ACTUEL ENTRE PSYCHANALYSE, POLITIQUE ET MÉDIAS

SOIRÉE EXCEPTIONNELLE LUNDI 4 OCTOBRE 2010 de 21H à 23H 

Suite à nos rencontres de juin dernier « L’Actuel entre politique et psychanalyse », nous aborderons à cette réunion de ce 4 octobre la problématique posée par le fait qu’une certaine détestation courante de la psychanalyse se fait jour dans les média. S'y révèle-t-il une incompatibilité des discours ? Ou également une difficulté des psychanalystes à illustrer PUBLIQUEMENT la psychanalyse non seulement comme une thérapie (il y a en a d'autres) mais aussi comme un discours capable d'interroger notre monde contemporain en ses rapports aux pouvoirs, aux identités et aux altérités, à la culture, à la civilisation? Comment refuser cette place de l'expert occasionnel appelé à faire son freudien sur des sujets de société et qui le plus souvent sombre dans le moralisme ?

Cette réunion se veut un moment et un lieu de réflexion sur nos rapports aux médias :

Qu'en est-il ? · Que pouvons-nous ? · Que voulons-nous ?

 Réunion organisée par : J.-J. Moscovitz, O. Douville, et N. Farès

Au 4, place Saint Germain des Près - Paris 75006 (Salle indiquée à l’entrée)

Renseignements :douvilleolivier@noos.fr 0677692451 & 0153209181 Directeur de publication de « Psychologie Clinique » - nabilefares@mailfr.com : 0146339049 - jjmoscovitz@gmail.com : 0143250211

Infos complémentaires sur les sites : Dunod.com & Psy-ressources