Des psychothérapeutes d’Etat à l’Etat thérapeute

Une intervention étatique invasive

 

Marie-Noël GODET

Collection Psychanalyse et civilisations

      

La création d’un titre de psychothérapeute qui vise à encadrer la profession par l’article 52 de la loi du 9 août 2004 sous l’égide du ministère de la Santé questionne le devenir de la psychanalyse au croisement du politique et de la culture. Pour la première fois en France, la voilà nommée dans une loi de santé publique. Elle s’inscrit dans un contexte où la passion de l'évaluation qui a peu à peu envahi tout le champ social s’est imposée comme un paradigme essentiel de notre civilisation.

 

Au mois de janvier 2009, une rébellion morale embrasée par la tourmente de voir la condition humaine malmenée se traduit par un « appel des appels » lancé à l’initiative de psychanalystes qui agrège les îlots de protestations émanant de professionnels craignant de voir leur activité passée au crible par un cortège d’évaluations qui dénaturent leur sens.

 

Quand l’homogène domine le lien social comment soutenir malgré tout l’avenir de la psychanalyse profane ?

Si la psychothérapie constitue une forme de réponse aux problèmes sociaux, la psychanalyse est-elle en passe de devenir une profession de santé comme Freud en exprimait déjà la crainte ?

 

Au cœur de ce dispositif, se loge la pertinence à créer ce nouveau métier de psychothérapeute qui permettrait à l’État d’endosser lui-même cette fonction.

 

La frontière de plus en plus ténue entre les sphères privée et publique interroge la fonction législative d’un État qui s’immisce au plus intime de la vie psychique.

 

Marie-Noël Godet travaille au CNRS au sein du Groupe de Sociologie Politique et Morale. Elle est docteur en Sciences économiques et psychologue clinicienne.


 

TABLE DES MATIÈRES

 

Avant-propos    

 

Introduction

 

La psychanalyse survivra t-elle à la disparition

de la psychiatrie ?

 

La loi du 9 août 2004 instaure un titre

de psychothérapeute d’État.

Ses incidences sur la psychanalyse

 

Les décrets d’application et la création

d’une nouvelle profession

 

L’État en blouse blanche

 

Conclusion

 

Annexes

Listes des sigles

Textes de loi :     

Amendement Accoyer

Amendement Mattéi

Loi du 9 août 2004 amendée le 5 mars 2009

       

Editions L’Harmattan : 13  euros 132  pages  - ISBN : 978-2-296-08643-2

Commandez en ligne

Vous pouvez aussi commander cet ouvrage chez votre libraire habituel