Bertrand Leclair 

BIOGRAPHIE

Né à Lille en décembre 1961, Bertrand Leclair est essayiste et romancier. Il a longtemps été journaliste puis critique littéraire, de 1994 à 2007, pour des supports aussi différents que La Quinzaine littéraire ou Le Nouvel Economiste. Il est depuis 1998 l’auteur d’une douzaine de livres, parmi lesquels Théorie de la déroute (Verticales, 2001) et L’Invraisemblable histoire de Georges Pessant (Flammarion, 2010). Il est également l’auteur de nombreuses dramatiques radiophoniques et d’une pièce de théâtre mêlant le français à la langue des signes, Héritages, créé à l’International Visual Theater dans une mise en scène d’Emmanuelle Laborit en janvier 2010, et en tournée depuis.

Son dernier livre Dans les rouleaux du temps, paru chez Flammarion en septembre 2011, est sous-titré «Ce que nous fait la littérature». Destiné à interroger les puissances de la littérature, cet essai repose sur une conviction qui restait à vérifier : les livres qui nous ont profondément marqués en savent long sur nous - et peut-être plus long que nous. Ils sont gros de tout ce que nous ne savons plus savoir, au quotidien laborieux des jours, tout ce que nous préférons enfouir par conformisme et par habitude sous la "connaissance conventionnelle". Récit d'une expérience, Dans les rouleaux du temps mobilise les œuvres de Céline et de Mallarmé, d'Aragon et de Cixous, ou encore Histoire d'O. Comme le fleuve à l'embouchure, il ne pouvait que se jeter dans l'expérience proustienne, cependant : A la recherche du temps perdu est bien "le" livre des livres, le livre qui délivre - et qui délivre quoi, sinon la littérature, et donc la vie ?

Un long chapitre d’une trentaine de pages est consacré à Sur la route et aux Souterrains, de Jack Kerouac, qui commence ainsi : «Peut-être bien qu’il me faut l’admettre, le reconnaître. A la croisée de toutes mes expériences, de toutes mes lectures, des mille et une vies que je bricole tant bien que mal pour en faire une seule qui « tienne la route », de vie, une vie que je dis mienne par commodité ; à la croisée de ces mille et une vies dont certaines sont d’une pauvreté de désert et d’autres exubérantes comme une jungle, mais dont la plupart sont tout bonnement tempérées, raisonnables, peut-être bien que l’œuvre de Kerouac est un cœur battant : le lieu particulier où va mon désir, où rôde mon fantasme, celui d’une radicale non-séparation de la littérature et de la vie, celui où enfin toucher terre, non pas contre, grâce, avec, mais dans la littérature.»

BIBLIOGRAPHIE

  • L’industrie de la consolation (Verticales, 1998)
  • Movi Sévaze (Verticales, 1999)
  • La Main du scribe (Mercure de France, 2002)
  • Théorie de la déroute (Verticales, 2001)
  • Disparaître (Farrago 2004)
  • Le Bonheur d’avoir une âme (Maren Sell éd., 2005)
  • Verticalités de la littérature (Champ Vallon, 2005)
  • L’Amant Liesse (Champ Vallon, 2007, repris en J’ai Lu n° 9471)
  • Une guerre sans fin (Maren Sell éd., 2008)
  • L’invraisemblable histoire de Georges Pessant (Flammarion, 2010)
  • Petit éloge de la paternité (Gallimard 2010, Folio n° 5126)
  •  Dans les rouleaux du temps (ce que nous fait la littérature), Flammarion, 2011
  • L’amour, langue étrangère (Actes Sud, à paraître en janvier 2013) 

Tous les ouvrages de Bertrand Leclair sur Amazon