SÉMINAIRE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

LACAN FREUD ET NOUS (…et de quelques autres…)

LES INCIDENCES DU CONTEMPORAIN DANS LES PROCESSUS DE SUBJECTIVATION

(Quels impacts au registre du lien entre analystes)

Jean-Jacques Moscovitz, psychiatre et psychanalyste

Benjamin Lévy, psychanalyste, enseignant, ancien élève de l’ENS,

RÉUNIONS DES MARDIS 28 FÉVRIER ET 14 MARS  2017 À 21H

A L’ENS AU 45 RUE D’ULM 75005 PARIS

les mardis 2ème ou 3ème du mois

DANS LA SALLE DES RÉSISTANTS  (voir à l’entrée et schéma joint)

OUVERT A TOUS

POUR LE 28 FÉVRIER 2017 21h

MARIA EUNICE SANTOS

Psychanalyste (Salvador de Bahia)

LE DEUIL, LE DÉCHET, LA DÉPERDITION, LES ABSENCES « PLEURABLES »
 (traduction directe du brésilien par l’auteur)
« Dans un certain lieu, le corps pleure. Ce courant de larmes circule dans nos vaisseaux, mais comme le sang, nous ne le sentons pas. 
Notre société est pressée de joies victorieuses, de rhétoriques jubilatoires, dès lors son spasme silencieux est interdit de se déverser sur la scène, et reste interdit d´être senti. Tout ce qui apparaît dans la conscience est là dans son contraire, dans l´inconscient, dit Freud. Dès que j’ai lu cette « prescription », je n’ai plus arrêté de penser sur ses conséquences. Alors, la mort apparaît comme spectacle, dans les nouvelles, dans les statistiques, dans la mémoire creusée en dates et demandes de reconnaissances. Nous les regardons aussitôt, là le temps du corps nous arrache à l´indifférence, mais il se maintient muet. Il y a un temps substitutif d´un simulacre puissant. Les drogues (licites, médicales ou marginales) substituent le deuil aussi bien que le culte iconophile, avec l´impératif catégorique de dire sur Facebook son désir de silence, parler de ses secrets dans son propre blog ouvert au public ; de se vouer à une pansexualité avec des actes en série et indifférents aux objets. Il y a une restitution fétichiste d'une force qui n´est plus là.
L´homme commun est terriblement impuissant devant le casier de banque en panne. Nous ne savons pas exactement si c´est disparu et quand. Ça fonde l’impossibilité de chercher le perdu, et de pleurer sa perte. 
Le corps devient indifférent pour supporter de vivre chaque petite et ineffable mort : c´est le coût de cette mortification. Le deuil aussitôt naît est prescrit… ».


POUR LE 14 MARS 2017 21h

REGARD FREUDIEN SUR L’ACTUALITE

Émile H. Malet

Directeur de la Revue Passages et de l’ADAPes

Trump, Poutine, Xi Jinping, Erdogan

Les Nouveaux Conservateurs

Auteur de « Freud et l’homme juif » (Campagne Première)

Le XXIe siècle est mal parti. Les coups de boutoir politiques, culturels, religieux et socioéconomiques auxquels nous assistons provoquent un durcissement des relations internationales, un enchainement conflictuel et le déraillement de la mondialisation, sans qu’on ne perçoive immédiatement les conséquences idéologiques, stratégiques et politiques. Sinon, que nous observons un affaiblissement constant de la démocratie politique et une dérive autocratique, voire populiste et nationaliste, sous certaines latitudes. Ce malaise quasi général n'a pas été perçu faute de discernement politique et par ce que le political connectness qui instrumentalise la société du politique et de la communication n'a rien vu venir. Comment s'étonner dès lors de la récupération par le nouveau conservatisme, qui à défaut d’un véritable corpus idéologique dispose de l’impétuosité de ses têtes d’affiche : Donald Trump, Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Xi Jinping. Il serait illusoire de croire que cette "bande des quatre" à laquelle d’autres spécimens politiques peuvent être associés soient prêts à se retrouver sur une ligne politique commune, ils partagent toutefois des objectifs stratégiques et leur nouveau conservatisme est en train de faire école. Imperceptiblement et sans qu’on y prenne garde, nous sommes passés de la guerre idéologique (Est-Ouest, Capitalisme-Communisme, Droite-Gauche) à des rapports de forces entre nations conduits par des dirigeants déterminés et autoritaires.

Discutants : Jean François Allilaire, Professeur de Psychiatrie, membre de l’Académie de médecine. Chantal Chawaf, romancière, Marc de Sauvejunte, psychiatre et psychanalyste, Francesca Salvarezza, philosophe…


PROCHAINES REUNIONS

Sont annoncés les intervenants suivants

mardi 28 mars 2017 : Isabelle Floch

« Jouissance de la rumeur ».

mardi 18 avril : Emmanuel Brassat

« Malaise collectif et individuel dans la culture : religion et psychanalyse comme  impossible  ‘Weltanschauung ‘ » (titre provisoire)

mardi 16 mai : François Ardeven

 « Ulysses, Joyce, déjà ... Avec Derrida Jacques » 

SONT SOLLICITES
Maria Landau, Catherine  Guillaume, Valérie Marchand, Michelle Hodara, Barbara Didier-Hazan, et d’autres… 

POUR PROPOSER UNE INTERVENTION VEUILLEZ CONTACTER

B.Lévy, 06 47 52 80 10 benjamin.levy@outlook.fr ou J.J. Moscovitz 0616295189 jjmoscovtz@gmail.com