Les figures de l'Autre - Olivier Douville
Collection: Psychismes, Dunod 2014 - 288 pages - commander l'ouvrage ici

Notre modernité est de plus en plus marquée par des phénomènes de déplacement, d’exil et d’exclusion de familles entières. Comment s’évader des certitudes identitaires afin de devenir des sujets de la multitude et du déplacement ? Cet enjeu importe tant à la psychanalyse qu’à l’anthropologie. Il déplace ces deux disciplines au-delà du culturalisme. Le dialogue est urgent entre cliniciens et anthropologues. L’anthropologie psychanalytique contenue chez Freud et même Lacan est-elle actuelle ? Les mythes psychanalytiques ont-ils une pertinence ? Le mythe freudien est-il universel ?
Ce livre expose d’abord l’histoire des rencontres entre les deux disciplines, les filiations et les tensions qui ont marqué leurs échanges. Il situe les moments les plus vifs des débats qui explosèrent autour de l’enjeu très controversé que représente la création de dispositifs thérapeutiques spécialisés pour les dits « migrants ». C’est sur le projet d’une construction de l’anthropologie clinique que se termine ce livre. L’auteur illustre son propos par le témoignage de plusieurs fragments de cures menées avec des personnes et des familles provenant du Maghreb, des Antilles ou de l’Afrique de l’Ouest, que ce soit à Paris, au Sénégal ou au Mali.

Olivier Douville
: psychanalyste, adhérent praticien à l'association Espace analytique, maître de conférences, université Paris 7-Diderot (laboratoire CRPMS) et université Paris Ouest-Nanterre La Défense, EPS de Ville Evrard (93), directeur de publication de la revue Psychologie clinique.

"Cet ouvrage d’Olivier Douville était attendu, les nombreux articles de l’auteur dans le domaine de l’anthropologie et la psychanalyse demandaient à faire œuvre dans un livre accessible à un large public, voilà qui est fait ! Olivier Douville est l’un des rares psychanalystes, enseignant et auteur à mettre véritablement en lumière le lien entre anthropologie et clinique de terrain référée à la psychanalyse. Dès l’introduction, à propos des figures de l’Autre, il souligne que son projet «interroge les situations de rencontres et d’échanges entre les deux disciplines que sont la psychanalyse et l’anthropologie. » Il postule « qu’il existe un projet anthropologique interne à la psychanalyse freudienne.» De son point de vue : « Rétrécir la psychanalyse à une simple pratique du soin et de l’étude psychopathologique des « cas » fait fi de l’ampleur du projet freudien : apporter également des vérités au plan de la vie psychique et de l’économie libidinale des groupes institués, des foules et des masses»..."

"....Dans l’épilogue de son livre, O. Douville fait un clin d’œil sur un mode humoristique et poétique en faisant entendre son goût pour les mythes et aussi les musiques traditionnelles…et peut-être en arrière fond son goût pour la musique de Jazz !. Je ne peux que recommander ce livre particulièrement fécond et pertinent, il apporte un éclairage saisissant sur des disciplines aussi proches et aussi différentes que la psychanalyse et l’anthropologie amenées sur certains terrains à faire un bout de chemin ensemble au bénéfice d’apports réciproques et complémentaires." Robert SamacherLire l'intégralité de l'article ici