LE BLOG‎ > ‎

IAEP PA E.P. Coordination 15 et 16 mai 2021

publié le 21 mai 2021, 09:19 par Psychanalyse Actuelle

Paris le 13 mai 2021


Le texte ci-dessous a été écrit avant la coordination de l'Inter-Associatif Européen de Psychanalyse (I-AEP) des 15 et 16 mai 2021, I-AEP auquel appartient l'association Psychanalyse Actuelle. 


Bonjour à chacun (e), délégué(e)s des associations de psychanalyse à la Coordination de l’I.A.E.P., 


Nous, Psychanalyse Actuelle, vous faisons part de notre position à la coordination de l’I-AEP. 


Ce texte a été écrit en vue de l'édition du séminaire de l'I-AEP en hommage à Alain-Didier Weill. 

Le secrétariat n'a aucun pouvoir autres que ceux mentionnés dans les statuts de l’I-AEP. Il est interdépendant de la coordination. La fonction en est assurée successivement par deux associations différentes dont l'une est parisienne, France, l'autre non Chaque délégué parle au nom de son association et également en son nom puisqu'il est sujet de son discours au sens psychanalytique. 

L’IAEP a accepté que deux délégués d'associations différentes prennent en charge l'édition du séminaire de l'IAEP en hommage aux travaux d'Alain Didier-Weill, cofondateur de l'Inter. Cela implique bien entendu que les délégués de ces deux associations rendent compte à l'IAEP de leur travail, comme dans toute association loi 1901. 

Les textes sauf erreur ont été écrits dans l'après-coup des discours avec leurs dimensions de parole. Ils inscrivent du parlêtre en vue de la transmission de la psychanalyse. Ils ont une dimension d'après-coup au sens psychanalytique du terme. Cet après-coup participe de leur légitimité. 

Cette édition ne ressemble en rien à celle d'une conférence faite par un quidam prestigieux ou pas et encore moins à des écrits pour une revue sur un thème. Il s'agit d'un séminaire psychanalytique de l'IAEP, association singulière dans le paysage psychanalytique. Il n'existe pas à ma connaissance d'autres associations avec un tel fonctionnement et une telle histoire. 

Il nous faut rappeler ici le lien qui unit les différentes associations. Il y a d'abord l'histoire de l'Inter. Nous renvoyons à celle racontée par Michèle Skierkowski (CCAF) dans un travail « inter-associatif » avec Fabienne Ankoua (Insistance fondée par 


Dès son origine, structurellement, l'Inter parie sur la valeur de mise au travail psychanalytique de l'hétérogène lié à l'hétérogénéité des différentes associations qui le composent ou qui vont demander leur admission. Cette hétérogénéité renvoie à celle des cures et de l'inconscient. Le travail propre de chaque association est relatif au Réel de chacune, qui la fonde. Questionner chaque association constitutive de l'Inter, tel fut pendant une longue période la structure des séminaires organisés par chaque association. Cela permettait et de dire quelque chose de ce Réel et, puisqu'il faut au moins quelques autres dans notre champ et notre pratique pour être psychanalyste, que l'institution ne piège pas les cures par une cure type, un standard, un « graduate », une affiliation, une identification, une adhésion au sens propre ou un idéal quel qu'il soit. Il y allait et il y va de la responsabilité de chacune des associations dans la formation des psychanalystes et de la responsabilité de chaque psychanalyste. De l'absence d'un tel fonctionnement, les associations s'en trouvent désaffectée et figées. La part d'« insoumis » (Moscovitz) de chaque analysant analyste ne le supporte pas. La seule filiation qui prévaut est celle de la psychanalyse freudienne, comme l'indique d'ailleurs Lacan dans son retour à Freud. Dans l'histoire de l'origine de l'Inter va apparaître un deuxième élément essentiel, à situer côté sujet et de son désir, à l'adresse du collectif des psychanalystes, la Passe. Celle-ci donnera à l'IAEP la procédure indirecte. L'un dit à quelques autres qui le disent à plusieurs. Celle-ci fait surgir entre Sujet et Collectif du Savoir Inconscient. Cela a à voir pour chacun avec le sujet de l'inconscient lacanien et pour le collectif avec quelque chose qui ne peut se dire autrement que dans l'intersection sous une forme, celle de RSI. Enfin, également présent dès l'origine de la constitution progressive de l'Inter, la question politique. En effet, la menace contre la psychanalyse était et est présente dans l'après Lacan, tant du fait de son « rapt » par quelques uns ou une école (par exemple des écrits et des Séminaires de Lacan) que par l'institutionnalisation de la cure sous la forme de « patterns » normés ou encore du fait d'attaques extérieures politiques ou pseudo-scientifiques concernant les psychanalystes (Italie) ou la psychanalyse. Il y a à noter une éviction de la psychanalyse (et des psychanalystes), de nombreux discours et dans le réel. Nous sommes déclarés persona non grata de beaucoup de champs où notre clinique s'était déployée. Pas question d'en connaître quelque chose du savoir inconscient. Passez votre chemin, il n'y a rien à voir. L'inconscient n'existe pas. Nous avons à en tenir compte et nous en tenons compte dans nos discours interne et externe (IAEP association loi 1901). 

L'Inter dans ses pratiques a fait fonctionner ces opérateurs cruciaux pour la Psychanalyse qui ont vocation à être poursuivis et développés (le trait d'union par exemple). 

Des mails ont circulé pensant bien faire et régler au plus vite les choses par un simple vote. Un tel vote est contraire à l'histoire et aux pratiques de l'Inter. Il est également contraire à la psychanalyse. Si l'institution c'est la cure, il est contraire à la cure elle-même. Cela augurait mal du renouvellement de l'acte psychanalytique. Sans celui-ci, point de psychanalyste. Quelle serait l'illustration de notre travail pour la communauté des psychanalystes ! Il témoignerait de notre participation à une errance de la psychanalyse et de notre manque de rigueur. 


PE 

Nous sommes dans une gestion obsessionnelle qui n'a rien de symbolique et qui renvoie à la clinique de la structure de l'obsessionnel. Son rapport au père nous en dit long sur son objet et son symptôme. C'est comme il est dit le temps du Covid. Sur le plan du collectif, nous voilà revenu à la horde des frères, l'affaire est scellée. Ils préférèrent répéter que se souvenir, le fonctionnement démocratique est l'alibi. Quel progrès dans la Civilisation ! 

Psychanalyse Actuelle ne participera pas à cet hallali. 

Il est temps de renouveler le pacte Inter-Associatif qui a présidé à la formation de l'Inter. 

Salut, à l'Inter, dans ses devenir, à partir de ses fondements. 


Paris le 13 mai 2021, 

Eugène Perla 

Pour les membres, le bureau, les délégués de Psychanalyse Actuelle 


Comments