Devant l'attentat du 3 octobre 2019 à Paris au cœur de la Force Publique, quelques remarques sur les captés par le djihad. 

Un Tribunal Pénal International est-il envisageable pour former la jeunesse en danger de violence ?

Cliquer ici pour lire le texte de Jean-Jacques Moscovitz