RÉUNION MENSUELLE A PSYCHANALYSE ACTUELLE

4ème  RÉUNION LE LUNDI 12 MAI 2014 A 21H15 - AU 4 PLACE SAINT-GERMAIN 75006 PARIS

(salle indiquée à l’entrée)

DÉBAT OUVERT A TOUS 

ACTUEL DE LA PSYCHANALYSE  ENTRE INTIME ET POLITIQUE : AUJOURD’HUI

A la suite de notre réunion du 10 mars lors du débat après l’exposé d’E. Brassat sur L’actualité politique en France,et celle de V. Valencia Bano sur une solution a la crise financière : l’humain. analyse du modèle politique équatorien du « buen vivir-sumak kawsay »

Un exposé de J-J. Moscovitz : CLINIQUE ET POLITIQUE 

« DES LORS QU’UN DEFAUT DE LA FONCTION DE LA LOI ADVIENT NOUS SOMMES EN DROIT DE PARLER DE CLINIQUE du fait de jouissances erratiques entre intime et collectif . Le savoir analytique qui s’en réclame s’(auto)proclame tel…. D’où n abord par le notion de style et l’usage des nœuds borroméens » (…) »Car dès lors qu’un Moi n’est plus que sujet défait de ses incidences sociales et politiques, ce qui surgit est que l’intime ne peut tenir, et rupture et fusion deviennent les seules issues, d’où la violence identitaire qui reprend tous ses droits pour aller jusqu’au meurtre dans le réel comme seul acte de sujet pour rétablir l’écart entre sujet et collectif afin que la loi entre les hommes et les femmes ait son rôle.

Font partie de ces réunions : Jeanne-Claire Adida, Barbara Didier-Hazan, Emmanuel Brassat, Michel Guibal, Maria Landau, Iva Andreis, Nabile Farès , JJ Moscovitz et d’autres.

Les débats sur L’INTIME ET LE POLITIQUE lors des réunions, consistent à articuler autant que faire se peut, à la psychanalyse, les apports des auteurs faisant un exposé . aussi bien du fait du psychanalyste, mais aussi du fait de l’analysant qui prend son risque en faisant son analyse , et donc sa propre responsabilité qui est tout autant une exigence que celle de chacun. Chacun saura reconnaître une telle responsabilité comme évidente devant les affadissements des valeurs historiques, subjectives, collectives face au vacarme du monde et dont nous avons tous à nous poser comme témoins, et témoins actifs si possible.